Maria : "Mon coeur était prêt à exploser"

Une audition à l’aveugle qui n'aura jamais aussi bien porté son nom. Maria a bouleversé Lara Fabian par son timbre unique et son histoire extraordinaire. Interview.

Racontez-nous comment vous avez vécu cette audition à l’aveugle ?
C’était fabuleux ! J’ai vraiment vécu une expérience hors normes. C’est encore un rêve qui se réalise ! J’étais très émue d’être sur scène pour chanter, entourée de mes enfants. J’étais portée par l’amour de toute ma famille. Je n’ai jamais vécu quelque chose d’aussi fort dans ma vie. Mes enfants me disaient dans l’oreille : “le public est debout”. Mon cœur était prêt à exploser !

Pourquoi n’avoir pas tenté le casting avant cette année ?
Je n’étais tout simplement pas prête. J’étais très occupée en tant que maman au foyer avec 7 enfants. Il faut un temps pour tout et je crois aussi au destin. C’était mon rêve depuis toute petite de chanter. J’ai une petite étoile, un ange gardien là-haut qui me guide et je pense que le bon moment est arrivé. Les enfants étaient aussi prêts musicalement aussi pour m’accompagner et ça me tenait à cœur qu’ils soient sur scène avec moi.

Vous portez aussi un message très fort, d’espoir et de persévérance, en participant à The Voice.
Je raconte mon histoire dans un livre que j’ai écrit, On ne voit bien qu’avec le coeur paru aux éditions Plon l’année dernière. Quand j’ai commencé ma carrière en Irlande, rien n’a été simple pour la jeune femme non-voyante de 19 ans que j’étais alors. Je ne parlais pas du tout de mon handicap parce que je craignais que les gens pensent que l’on m’avait choisie parce que j’étais non-voyante ou pire, qu’ils aient pitié de moi. J’ai toujours essayé de faire tout comme les autres. J’aimerais changer l’image que les gens ont sur les porteurs de handicap. Moi, j’y ai tiré ma force et cette envie d’aller toujours plus loin. Venir se présenter sur la scène de The Voice, c’était aussi me prouver que j’en étais capable. J’ai toujours transmis à mes enfants, cette idée que rien ne nous empêche jamais de réaliser nos rêves. C’est grâce à cette détermination que j’ai depuis toute petite, que je suis là aujourd’hui. Tout est possible quand on a l’envie !

Pourquoi avoir choisi Lara Fabian comme coach ?
Avant mon audition à l’aveugle, je priais déjà pour que Lara se retourne. J’avais le sentiment d’avoir eu le même début de parcours qu’elle dans la musique. Elle a chanté elle aussi pour son pays, la Belgique, à l’Eurovision 1988. Elle est devenue une vraie star et je sais qu’elle peut me transmettre quelque chose. Nous avons beaucoup de points communs. Mes enfants pensent que nous sommes presque comme des sœurs... Lara Fabian est une femme exceptionnelle. Il y a eu une connexion très forte qui s’est passée entre elle et moi. Quand elle m’a pris dans ses bras, après mon audition, j’ai senti que nous étions très proches. Il n’y a pas de mots pour expliquer le bonheur qu’elle m’a apportée.

Est-ce que vous avez peur de la suite de l’aventure ?
J’ai confiance en Lara et je sais qu’elle va m’emmener le plus loin possible au niveau de ma voix. Mais pour le reste et comme toujours, je n’ai peur de rien. Depuis petite, je le dis : Ce n’est pas moi qui vais m’adapter au handicap, c’est lui qui va s’adapter à moi. Pour The Voice, c’est un peu pareil. Je vais rester fidèle à moi-même et à mon univers, continuer à chanter avec mon cœur en essayant de transmettre le maximum d’émotions. Je rêve surtout maintenant de rencontrer le public français. C’est grâce à la France si je suis là aujourd’hui et que j’ai pu faire ce beau parcours de vie. J’ai pris mes valises et je me suis installée en France, il y a 27 ans, un pays qui est le mien maintenant et que j’aime. Mon rêve serait de le représenter au grand concours de l’Eurovision et de partager mon bonheur avec les français.

Vidéos associées

News associées