The Voice : Will Barber : "Je ne me sens pas vraiment atypique"

Voir le site The Voice Kids

Will Barber interprète « Another Brick In the Wall » des Pink Floyd.
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-02-19T09:42:01.526Z, mis à jour 2017-02-19T09:42:02.750Z

Will Barber a fait l’unanimité en reprenant "Another Brick in the wall". Un ovni, selon Mika. Mais c’est finalement vers Zazie que le talent s’est tourné. Explications…

Vous avez séduit les quatre coachs lors des auditions à l’aveugle. Vous attendiez-vous à une telle réaction de leur part ?
Absolument pas. Je n’ai pas trop compris ce qui se passait car je jouais de mon instrument. C’est, au dernier mot, lorsque j’ai levé la tête que j’ai vu les quatre coachs retournés. Ca été incroyable.

Zazie s’est retournée au bout de 10 secondes. La choisir, c’était une évidence ?
Avant de rentrer sur scène, je savais que si Zazie se retournait, je la choisirai par rapport à sa musicalité. J’aime bien la personne. Ce qu’elle m’a dit m’a touché (elle lui a dit qu’il était authentique, qu’il n’était pas dans la démonstration et qu’elle l’imaginait ainsi NDLR.) Elle m’a bien cerné quelque part. Elle m’a aussi dit qu’entre mon instrument et ce que je chantais, c’était différent. Elle a compris l’instrument et ma voix. Elle va sans doute m’emmener dans d’autres directions pour voir où je peux aller et m’aider à me dévoiler un peu plus.

Justement, parlez-nous de votre instrument…
J’ai une guitare Weissenborn, c’est une vieille guitare hawaïenne qui se joue à plat sur les jambes. J’ai appris à en jouer tout seul. J’ai découvert cet instrument grâce à Ben Harper. Je l’ai tout de suite achetée. Je n’ai jamais pris de cours. Mais j’en jouais tous les jours.

Vous rappelez-vous de ce que les autres coachs vous ont dit ?
M Pokora m’a parlé de son frère qui écoutait beaucoup de métal. Et qu’il ressentait un peu ces sonorités dans ma voix. C’était des bons arguments, il a, lui aussi, réussi à me cerner. Mika, de son côté, a dit que j’étais un ovni. C’était incroyable. Même si je ne me sens pas comme ça…

Qu’avez-vous ressenti au moment de quitter la scène ?
Je n’ai pas réalisé tout de suite. J’étais dans une bulle fermée. Tous les gens me parlaient et je ne comprenais pas ce qui se passait réellement. J’ai rien compris. De retour à la maison, j’ai passé une semaine à digérer tout ça. Ca été tellement d’émotion d’un coup.

"40 ans, c’est l’âge de la maturité pour moi et ma musique"

C’est un peu grâce à votre femme que vous avez participé à l’émission…
Ma femme m’a convaincu et boosté. Elle me soutient dans ma musique depuis des années. Je fais mes petits concerts dans mon restaurant. On joue tous les soirs du mois de mai à septembre. On est entre la cuisine et la musique en permanence.

Vous arrive-t-il de chanter en préparant des plats ?
Ca m’arrive souvent. J’écoute aussi beaucoup de musique en cuisinant. Ca dépend l’inspiration que je veux donner à mes plats.

Vous êtes une personne atypique, à l'image Luc Arbogast ou Battista Acquaviva. Pensez-vous qu’ils aient ouvert la voie…
Oui. Je me dis que je peux y arriver aussi. On a notre place dans cette émission. Après, je ne me sens pas vraiment atypique… J’ai le même look depuis des années. Je vis avec ça. C’est la vieille culture des années 50/60…

Pourquoi avoir attendu l’âge de 40 ans pour participer à un casting ?
C’est l’âge de la maturité pour moi et ma musique. Sans ma femme, peut-être que je ne serais pas là… La musique que je fais c’est une vieille musique et montrer ce style de musique quand on est jeune, ça ne fonctionne pas forcément parce qu’il faut avoir de la maturité pour dégager tout ça.

Comment avez-vous "cohabité" avec les talents les plus jeunes de l’aventure ?
Ça m’a fait bizarre de rencontrer des petits jeunes. J’avais l’impression d’être le papa. Ils se confiaient beaucoup à moi. C’était très sympa. Ca nous a permis de découvrir tout un tas de personnalités.

Parlez-nous de vos tatouages…
Ce sont des tatouages tahitiens. Ils ont une réelle symbolique pour moi. J’adore les îles, j’habite au bord de la mer… Le skate, le surf, c’est ma culture depuis tout petit.

Etes-vous superstitieux ?
J’ai toujours la même paire de chaussettes et le même caleçon.



en savoir plus : Will Barber