The Voice : Yoann Guay, Jay Spring, Alex, Natan, Liana... ils n'ont pas séduit les coachs

Voir le site The Voice

Yoann Guay interprète « J’entends siffler le train » de Richard Anthony. (saison 6)
Par Ruben VANYPER|Ecrit pour TF1|2017-02-26T16:00:31.176Z, mis à jour 2017-02-26T16:00:31.176Z

Malgré un talent indéniable, certains chanteurs de samedi soir n'ont pas réussi à séduire les coachs... Retour sur ces voix qui ne déméritent pas pour autant.

Samedi soir, sur les 14 talents qui se sont présentés face aux coachs, 5 n'ont pas réussi à convaincre. Il y a tout d'abord Liana. A 19 ans, la jolie Suissesse, étudiante en lettres est une musicienne. Passionnée de guitare depuis sa plus tendre enfance, la jeune femme se tourne assez vite vers la musique. Plus qu'un exutoire, la musique est pour la jeune fille une bulle dans laquelle elle se réfugie. Sur la scène de The Voice, la blondinette interprète Catch & Release de Matt Simons. Et malgré la douceur ressentie dans sa voix, aucun des quatre coachs ne s'est retourné. Mais, pour l'artiste, cet échec n'en est pas un. "J'ai eu beaucoup de plaisir car tout le monde s'est levé. Je vais continuer à chanter, ce n'est pas la fin, c'est le début même", relativise-t-elle.

Et elle n'est pas la seule à ne pas intégrer The Voice. Natan, connaît lui aussi une désillusion. Samedi soir, le Parisien de 28 ans, originaire de Madagascar tente sa chance à ce concours de talents. Chauffeur de profession, le jeune homme rêve de devenir chanteur. Sur scène, il décide de reprendre What'd I said de Ray Charles, un classique. Malgré sa bonne volonté, Zazie, Mika, Florent Pagny et M. Pokora ne sont pas subjugués. L'énergie et l'envie du talent ne sont pas suffisants pour qu'ils se retournent. "Ça chante super bien, avec ce timbre de velours. La voix est hyper intéressante", conclut tout de même la coach féminine de The Voice

Avec sa douceur et sa volupté, Jay Spring n'a malheureusement pas convaincu les coachs. L'étudiante en deuxième année de prépa littéraire à Lille vibre grâce à la musique. "Dès que j'ai du temps de libre, je prends ma guitare et je vais chanter dans les rues de Lille", déclare-t-elle dans son portrait. En interprétant Parce que c'est toi d'Axelle Red, l'étudiante de 19 ans veut toucher "l'homme de sa vie". Mais que la jolie blonde se rassure, même s'ils ne se retournent pas, tous notent la fraîcheur et la douceur du talent. "C'était très joli, elle avait ce truc un peu cassé", conçoit Florent Pagny. Jay Spring ne retient "que du positif de cette expérience".

Alexandre, 27 ans, ancien employé de banque, s'est lancé dans l'aventure The Voice après s'être caché pendant plusieurs années. Quand Nikos Aliagas l'a appelé dans le public pour lui annoncer qu'il passerait son audition à l'aveugle, le jeune homme n'y croyait pas. Et pourtant, samedi soir, celui qui se considère comme un "total amateur" a donné tout ce qu'il avait pour impressionner les coachs. Sur une reprise de 7 Years de Lukas Graham, l'apprenti chanteur y a mis tout son cœur, mais cela n'a pas été suffisant. "J'étais dépassé par les émotions, mais c'est pas grave, je suis content, c'est cool", a-t-il avoué à la fin de sa performance.

Yoann Guay n'a pas réussi à faire se retourner les coachs. Pourtant, sa voix atypique aurait dû les intriguer. Du haut de ses 16 ans, le jeune Québecois a une voix très grave. Et pour la mettre en avant, il a interprété J'entends siffler le train de Richard Anthony. Pour Mika, le jeune homme est "un senior". Un avis qu'a partagé Florent Pagny. Et pourtant... A la fin de sa prestation, les coachs, curieux, n'ont pas hésité à se retourner pour découvrir la personne qui se cachait derrière cette voix. Force est de constater qu'il faut toujours se méfier des apparences...

en savoir plus : m pokora the voice, Zazie The Voice, Florent Pagny, Mika The Voice