The Voice : Zazie : "En France, on est capable de rivaliser avec des artistes internationaux"

Voir le site The Voice Kids

Zazie  en plein debrief post-prestation d'un talent de The Voice 5
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-02-14T09:48:19.952Z, mis à jour 2017-02-14T10:27:00.494Z

L'arrivée de M. Pokora, les nouvelles règles de "The Voice", la jeune génération d'artistes... Zazie répond à toutes nos questions...

Que pouvez-vous nous dire sur les talents de cette année…
Le niveau est incroyable ! Les autres années, il y avait des évidences, des leaders... Là, on est dans une jolie mouise… En plus d’avoir des qualités d’interprètes, les talents ont une vision. Pour les départager entre eux, on espère que certains se plantent de temps en temps ou qu’ils fassent des mauvais choix de chansons, mais ça n’arrive pas. Toujours est-il que ça nous évite de ronronner !

Florent Pagny nous a parlé de la "très grande qualité d’interprétation" de la jeune génération…
Il y a quelques années, on voyait des mômes qui voulaient simplement être des stars. Maintenant, les gamins arrivent avec une certaine humilité. Ils se donnent les moyens d’y arriver. Ils sont dans une démarche hyper sérieuse, prennent des cours de chant… Mais ils ont aussi une très grande liberté. Ils savent ce qu’ils veulent être et ne se comportent pas comme des singes savants. On a la chance, aujourd’hui, d’avoir en France des interprètes qui peuvent se tirer la bourre avec n’importe qui dans le monde entier. On n’a plus à complexer.

Nouvelle règle lors des auditions à l’aveugle : si un coach n’est pas séduit par la prestation d’un talent, son fauteuil ne se retourne plus. N’est-ce pas un peu frustrant ?
Non. Je trouve cela moins cruel qu’avant. Ce n’est pas forcément simple pour un talent d’entendre ce que l’on a à lui dire alors qu’on ne s’est pas retourné. Dans la plupart des cas, ils n’ont qu’une envie : partir… Ca évite le : « si je t’avais vu, je me serais retourné ». On reste sur ce que l’on entend et non pas sur ce que l’on voit. On a tout de même demandé à la production de pouvoir faire quelques exceptions.

Autre nouvelle règle :  le vol des talents permanent lors des battles. Qu’est-ce que cela a changé ?
On s’est aperçu lors des saisons précédentes qu’il y avait des talents que l’on aurait bien aimé garder.  Malheureusement, c’était impossible puisqu’on en avait déjà récupéré un autre. Cette nouvelle règle laisse la même chance à tous les talents. Au début, j’avais un peu peur que cela fasse « siège éjectable ». Finalement, je me suis aperçue que les talents vivaient plutôt bien cette situation.

Parlez-nous de l’arrivée de M. Pokora en tant que coach de The Voice
Il a attiré une autre génération d’artistes qui ne veut pas simplement faire de la musique mais aussi de l’entertainment. Avec ces talents, on est dans le show. Ils ont un très bon niveau en danse, s’expriment avec leur corps. Ils me font penser à des Stromae ou des Christine and The Queens. Ce sont des artistes complets qui s’affranchissent du « en France, soit t’es chanteur, soit t’es danseur  et tu ne peux pas faire les deux choses à la fois ». Ces artistes ont tous leur singularité. Et puis, M. Pokora a également perçu des choses qu’on ne ressentait pas, de prime abord, chez certains jeunes talents. Il disait : « Cette personne-là a le trac mais elle a un vrai talent ». On attendait un peu avant de se retourner lors des auditions à l’aveugle et on se rendait compte qu’il avait raison.


en savoir plus : Zazie