The Voice : Zazie raconte une anecdote touchante sur ses débuts de carrière

Voir le site The Voice

Capture d’écran (17)
Par Katia Rimbert|Ecrit pour TF1|2018-02-05T07:00:58.162Z, mis à jour 2018-02-05T07:00:58.162Z

La coach a été très touchée pendant la prestation de Mennel. Elle en a même profité pour révéler une anecdote sur ses débuts de carrière. Vous allez voir que Zazie manquait de confiance en elle et avait surtout beaucoup d’appréhension à chanter devant un public.

Les coachs ont eu droit à un petit moment de grâce pendant la deuxième salve des auditions à l’aveugle. Mennel a transporté les téléspectateurs dans son univers en reprenant Hallelujah de Léonard Cohen à sa manière. L’étudiante de 22 ans a chanté ce tube planétaire en anglais mais aussi en langue arabe. Pour Mika, cette interprétation est un "petit bijou" tandis que Pascal Obispo s’est dit "envoûté" par cette version d’une "chanson très difficile à transformer".

Zazie, quant à elle, a été bouleversée par la voix de la jeune femme d’origine syrienne mais aussi par sa timidité. Mennel est arrivée sur la scène de The Voice avec un tabouret de piano, sur lequel elle s’est assise pendant toute sa prestation. Et cela a fait écho chez la coach. "J’ai été très émue parce que vous chantez sans filtre. J’avais l’impression de rentrer dans la chambre d’une jeune fille et qu’elle me donne son journal intime et que je puisse le lire", a commenté l’interprète de Rue de la paix avant de saluer un "mélange d’extrême pudeur avec beaucoup de courage et d’impudeur en même temps".

La chanteuse a ensuite révélé une anecdote inédite sur ses débuts de carrière. "J’avais tellement la trouille que quand je faisais mes prestations, j’avais la tremblotite aigue… Quand je faisais mes voix en studio, j’étais obligée de m’asseoir, ce qui n’est pas très bon pour la colonne d’air pour ne pas tomber dans les pommes ! C’était aussi une manière de rentrer dans ma coquille au tout", a-t-elle confié.

en savoir plus : Zazie, Mennel