The Wall. Corinne et Edmond remportent 251.123 euros : "On sait d’où l’on vient et on ne l’oublie pas"

Voir le site The Wall - Face au Mur

Wall
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-04-04T17:55:53.198Z, mis à jour 2017-04-04T17:55:53.198Z

Corinne et Edmond sont, à ce jour, les plus grands gagnants de "The Wall". Ils ont remporté plus de 250.000 euros ce mardi. Le couple nous parle de ses projets d’avenir.

Quelle a été votre réaction en rentrant chez vous ?
Corinne. Encore aujourd’hui, nous avons du mal à réaliser ! On n’a rien dit à notre famille ni à nos amis proches jusqu’à la diffusion de l’émission. Moi qui suis d’un naturel extraverti, je suis restée de marbre en rentrant du tournage. Nos proches pensaient qu’on avait gagné une petite somme d’argent. Ils m’ont dit : "Si t’avais gagné beaucoup d’argent, tu sauterais au plafond".

Que comptez-vous faire de votre argent ?

Corinne et Edmond. Une chose est sûre, ça va bouleverser notre vie ! On va faire des travaux dans la maison. On aimerait également faire un stage de danse avec Fauve Hautot. Le reste, on va le placer. Cela va également contribuer à payer les études de nos enfants. On a conscience du nombre d’heures de travail que cela représente. On a toujours été dans la logique du « travailler plus pour gagner plus ». Je n’ai jamais rechigné à l’idée de faire des extra le week-end pour avoir plus d’argent. On a également dû faire des prêts dans notre vie. On sait d’où l’on vient et on ne l’oublie pas.

Vous avez changé de vie il y a quatre ans, racontez-nous…
Corinne. On a recommencé notre vie à zéro il y a quatre ans. On était tous les deux séparés avec des enfants. J’ai un fils de 21 ans, Edmond a deux enfants de 14 et 17 ans. Moralement, on a été blessé par certaines personnes. Edmond travaille dans le ramassage du tri sélectif. De mon côté, je suis coiffeuse. Lorsqu’on a changé de vie il y a quatre ans, beaucoup de nos amis nous ont tourné le dos. Certains nous prenaient pour des imbéciles. Ils pensaient que l'on était "la petite coiffeuse" avec "le petit éboueur". Cela va nous enlever une épine du pied.

Edmond, pas trop difficile d’être enfermé dans une pièce isolée ?
Edmond. Oh que si ! C’est assez troublant. Sur le coup, je ne savais plus rien. Le stress monte. On est inquiet de savoir comment ça va se passer. Avec Corinne, on n’a pas du tout vécu le jeu de la même façon. J’étais incapable de savoir comment ça s’était passé.

Avez-vous hésité avant de déchirer le contrat ?
Edmond. Oui, parce que c’est beaucoup d’argent en jeu. En partant de chez nous, on s’était dit que, quoi qu’il se passe, on déchirerait le contrat. Et puis, finalement, j’ai hésité. On avait besoin d’argent pour les travaux de la maison. Avant de la laisser en compagnie de Christophe Dechavanne, Corinne m’a dit : "Je te fais confiance". Intérieurement, elle se disait : "pourvu qu’il l’ait déchiré".

Corinne, comment cela s’est-il passé avec Christophe Dechavanne ?
Corinne. Il a été super, comme toutes les personnes de l’équipe d’ailleurs. Christophe Dechavanne m’a tout de suite mis à l’aise. Il prend part à la tristesse et au bonheur des gens. Il est heureux quand ça se passe bien pour nous. C’est une personne subtile. J’ai beaucoup apprécié son humour.

Edmond, quelles étaient vos forces et vos faiblesses ?
Edmond. Je suis un autodidacte. J’ai une culture assez étendue même si j’ai un peu de mal avec tout ce qui touche au people ou à la littérature. Je zappe beaucoup à la télé. Je peux regarder une émission culturelle, un débat politique… Je m’épate moi-même. En revanche, je ne suis pas un Christian des 12 coups de midi. Cet homme est vraiment bluffant !


en savoir plus : Christophe Dechavanne