The Wall, face au mur - Christophe Dechavanne : "La plus grosse somme d’argent jamais enregistrée"

Voir le site The Wall - Face au Mur

TF1 - The Wall - Face au mur
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-02-27T10:22:35.284Z, mis à jour 2017-02-27T10:28:44.003Z

Christophe Dechavanne revient à la présentation d’un nouveau jeu en access : "The Wall, face au mur." Un décor vertigineux, une mécanique hypnotique… Avec, à la clé, peut-être plus d'1,5 million d’euros…

"Un décor vertigineux, un mur de douze mètres de haut, une mécanique de jeu implacable et hypnotique… Tous les ingrédients sont réunis pour que The Wall, face au mur soit un succès", c’est en ces mots que, Ara Aprikian, directeur général adjoint des contenus de TF1, a annoncé le lancement de The Wall, ce lundi 27 février à 19h. Véritable succès outre-Atlantique, The Wall, face au mur mêle culture générale, stratégie et chance. A la clé plus d'1,5 million d’euros. La plus grosse somme jamais enregistrée dans un jeu en France.


Les candidats de The Wall, face au mur peuvent gagner plus d'1,5 million d’euros. Du jamais vu en France…

C’est vrai, c’est la première fois, en France, que les candidats peuvent repartir avec une telle somme d’argent. Mais pour cela, il faut que tout se passe bien. D’ailleurs, c’est le seul jeu où les candidats sont contents de perdre « seulement » 5.000 euros. La mécanique ? Trois manches pour accumuler la plus grande cagnotte possible, des boules de différentes couleurs : des vertes pour gagner de l’argent, des rouges qui peuvent en faire perdre et des blanches qui se transforment en fonction des réponses. Les candidats jouent en binôme.

Le duo va être séparé lors de la deuxième manche. Expliquez-nous…
Une personne restera à mes côtés, la deuxième sera dans une cabine isolée. Cela est très stressant pour celle qui est enfermée. Elle n’entend aucun bruit autour d’elle. La pression est au maximum. Cela risque de mettre les personnes dans un état qu’elles ne connaissent pas. Je vais poser des questions au membre du binôme qui sera à mes côtés. Elle va devoir miser sur le fait que son ou sa partenaire connaisse les réponses. Le duo transformera la couleur des boules en fonction des bonnes ou mauvaises réponses.


Quelles sont les qualités requises pour défier The Wall, face au mur

C’est un jeu qui mêle la chance aux connaissances et à la psychologie. Le décor est hypnotique. Ce mur est impressionnant puisqu’il est de la taille d’un immeuble de 4 étages ! L’enjeu est colossal. Il ne faut pas se laisser envahir par le stress. Il faut également être complémentaire avec son binôme et avoir une confiance démesurée en lui. Etre en osmose, c’est le bon mot. Enfin, il faut avoir de la chance. Et comme dans tous les jeux de hasard, tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre.

Quel sera votre rôle dans The Wall, face au mur ?
Je serai là pour soutenir les candidats. Il y a un vrai aspect humain dans ce jeu. Je suis quelqu’un de sensible. Je ne peux pas m’en empêcher, c’est comme ça. Un peu de bienveillance, ça ne fait pas de mal dans notre société.


Vous allez donc sortir de la posture de l’animateur ?

A vrai dire, je n’aime pas trop le mot "posture", je trouve que cela fait « faux ». Chez moi, rien n’est fabriqué. J’essaye d’être le plus possible moi-même. C’est un état d’esprit. Après, je n’oublie pas mon rôle d’animateur. Etre dans l’empathie, partager leurs émotions, oui. La compassion, non. Cela reste un jeu. Les candidats viennent sans rien et ils peuvent repartir avec une très grosse somme d’argent…

Vous êtes aussi producteur de la tournée Age tendre. Comment s’est passée cette première année ?

C’était un très gros enjeu. Je suis très fier. On a réussi à faire nos preuves artistiques. J’ai des nouveaux copains. J’aime dire que : "J’ai une bande de vieux maintenant" (Rires). J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre la troupe sur les routes de France. C’était vraiment extraordinaire de voir toutes les générations réunies à ce spectacle. 

Vous qui aimez la scène et la comédie, à quand le one man show ?
Ca fait 25 ans que j’attends ça. Mais il faudrait que je me bouge un peu (Rires) !


Ne loupez pas The Wall, face au mur dès ce lundi 27 février à 19h sur TF1.




en savoir plus : Christophe Dechavanne