Appels d'urgence - Cambriolages, délits de fuite et rodéos urbains : les gendarmes de l’Oise reprennent la main

Appels d'urgence - Cambriolages, délits de fuite et rodéos urbains : les gendarmes de l’Oise reprennent la main

Pour les 190 gendarmes de la compagnie de Compiègne, au nord de Paris, c’est 7 000 interventions par an, soit presque 20 par jour. Il faut dire qu’ils affrontent un quotidien difficile : de nombreux cambriolages, des disparitions inquiétantes de mineures, mais aussi la surveillance de l’autoroute du nord. Et cette autoroute qui traverse le département, c’est le gros problème des gendarmes : elle constitue la voie d’accès directe au supermarché de la drogue en Hollande, à quelques heures de là et inonde le département de stupéfiants. La consommation de drogues se banalise dangereusement notamment auprès des automobilistes. Seule solution pour endiguer ce phénomène très inquiétant : multiplier les barrages surprises pour éviter les accidents. Entre les environs chics de Compiègne et les quartiers populaires de Noyon, vous verrez que la moindre patrouille des gendarmes recèle toujours son lot d’imprévus : un contrôle routier qui se transforme en refus d’obtempérer avec une course-poursuite à hauts risques, jusqu’au conflit familial qui dégénère à coups de couteau.

Appels d'urgence
50m

Appels d'urgence