Sarah en pleurs, Jennyfer et Vincent n’ont pas de coup de coeur… Les 3 choses à retenir de l’épisode 28

Une rupture, un rendez-vous manqué et des pleurs dans ce 28e épisode de la Villa des cœurs brisés 4. L’amour est loin d’être au rendez-vous.

Jennyfer rompt avec Matt
Une « relation » qui aura été de courte durée. Jennyfer et Matt partent en date de 24h. La jeune femme avoue, d’entrée de jeu, qu’elle n’a pas eu des papillons dans le ventre en le rencontrant mais elle est prête à lui laisser sa chance. « Sur un malentendu, ça peut venir plus tard. Je vais essayer de creuser », confie-t-elle. Malgré leur bonne entente, rien ne se passe. La jeune femme avoue à son prétendant que les sentiments ne sont pas là. « C’est dommage car je pourrais lui apporter pas mal de choses », estiment Matt. Les deux candidats se quittent en bon terme.

Vincent, Delphine, ça ne matche pas…
Vincent invite sa prétendante à la Villa pour faire plus ample connaissance. Malheureusement, il se rencontre très vite que ça ne fonctionne pas. Il la trouve trop entreprenante, collante. « C’est trop easy », dit-il. Vincent préfère quand il y a du challenge. Il avoue même à Virgil et Cloé qu’elle ne correspond pas à son idéal féminin et que s’il était avec elle, il pourrait aller voir ailleurs. « Je me mets avec elle, je risque de la tromper », confirme-t-il à Julien. Mal à l’aise, Vincent ne sait pas comment régler la situation. Finalement, il décide de lui envoyer un SMS après son départ. « Je préfère en rester là », admet-il.

Sarah en pleurs pendant son coaching
Pendant son coaching, Lucie demande à Sarah de lâcher prise. La jeune femme explique, en pleurs, que ses parents se sont séparés lorsqu’elle avait trois ans. Elle n’a plus vu son père jusqu’à 6 ans. Il est à nouveau rentré dans sa vie pour en repartir à 12 ans. Une blessure gravée en elle. « Tu es toujours à côté de toi Sarah », estime Lucie. Sarah confie que sa mère prend énormément de place dans son cœur, même quand elle est en couple. La coach love lui explique que cela peut être dangereux car dans ces moments-là, elle n’a pas d’identité propre.




Vidéos associées

News associées