Coupe des confédérations : Pourquoi le Chili a tout d'un vainqueur en puissance

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

Coupe des Confédérations - Voir le résumé / Portugal - Chili
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TMC|2017-07-01T14:33:18.905Z, mis à jour 2017-07-01T14:38:11.616Z

Sans que cela ne soit une surprise, le Chili disputera face à l'Allemagne la finale de la Coupe des confédérations. Une victoire finale irait dans le sens de son histoire récente.

Face à une sélection allemande qu'elle a déjà affrontée en poule (1-1), le Chili présente de sérieux atouts pour glaner son troisième trophée en trois ans.

Coupe des Confédérations : Top 5 des plus beaux buts du tournoi

Le Chili, une équipe qui compte

Avec la moyenne d'âge la plus élevée du plateau et même de l'histoire de la compétition (29 ans et un mois), le Chili n'est pas un perdreau de l'année. Avec deux victoires en finale de la Copa America en 2015 et 2016, le Chili n'est surtout plus le premier venu. Et si la sélection de Juan Antonio Pizzi s'est montré un peu chiche en buts lors de la compétition (Cameroun 2-0, Allemagne 1-1, Australie 1-1, et le Portugal battu aux tirs au but en demi-finale au bout d'un 0-0), elle dégage depuis 2014 et son Mondial réussi au Brésil quelque chose d'une machine qui ne sait aller que de l'avant.

Du talent à tous les étages

Fort de ses récents succès, la "Roja" est pleine de certitudes: un style de jeu offensif introduit par Marcelo Bielsa (2007-2011) et maintenu par l'actuel sélectionneur et surtout un groupe mené par des valeurs sûres comme Bravo, Medel, Vidal et Sanchez, outre de précieux travailleurs de l'ombre (Aranguiz, Diaz, Hernandez). Ainsi, ce dimanche, en finale face à l'Allemagne, il émanera du groupe chilien l'idée d'une chance à saisir, qu'une participation à une finale de la Coupe des Confédérations ne se présentera peut-être pas de sitôt. "Nous sommes faits pour écrire l'histoire. Nous avons écrit l'histoire en battant l'Espagne (au 1er tour du Mondial-2014), en battant l'Argentine en finale (de la Copa America)", a dit Sanchez.

"Si on bat l'Allemagne, on sera la meilleure sélection au monde"

En Russie, le Chili veut étirer son âge d'or après avoir imposé au style au continent sud-américain à chaque fois, en finale, face à l'Argentine de Messi. Et dans les deux cas aux tirs au but, avec un Bravo toujours décisif. Comme dans la demi-finale mercredi face aux champions d'Europe portugais, lorsque le trentenaire a arrêté les trois tentatives portugaises. La réussite est dans leur camp et pourrait l'accompagner jusqu'à ce dimanche aux alentours de 22 heures. "On a fait nos preuves contre toutes les équipes. On a battu l'Argentine deux années de suite, on a battu le Portugal champion d'Europe. Si on bat l'Allemagne, on sera la meilleure sélection du monde, car ici il y avait tous les champions," estime le milieu du Bayern Arturo Vidal. La confiance totale en leurs moyens reste certainement l'arme la plus redoutable des joueurs chiliens.

en savoir plus : Equipe du Chili de Football, Equipe d'Allemagne de Football