Dans l'actualité récente

Coupe des confédérations 2017: le Cameroun rêve d’une nouvelle surprise

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

Aboubakar avec le Cameroun
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TMC|2017-06-16T16:17:13.560Z, mis à jour 2017-06-16T16:23:28.158Z

Sacrés champions d’Afrique en début d’année un peu à la surprise générale, les Lions indomptables du Cameroun sont de retour en Coupe des confédérations. Et un destin semblable à celui de la dernière CAN ne leur déplairait sans doute pas.

Pourquoi le Cameroun dispute la Coupe des confédérations

Pas attendue parmi les favorites lors de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon début 2017, la sélection camerounaise a déjoué les pronostics en se frayant un chemin jusqu’à la finale où elle a fini par renverser l’Egypte (2-1). Ce titre de champion d’Afrique, le premier depuis 2002, permet au Cameroun d’être présent en Russie pour la Coupe des confédérations.

Le groupe : un peu limité mais soudé

A quelques exceptions près, Hugo Broos va s’appuyer sur le même groupe que celui formé en début d’année. Joël Matip, qui faisait partie des joueurs ayant refusé de disputer la CAN, n’est toujours pas de retour. En revanche, le capitaine Benjamin Moukandjo est bien au rendez-vous. Broos assure que son groupe est uni comme jamais. Ce n’est pas le Cameroun le plus brillant que l’on ait vu, mais cette sélection peut réaliser quelque chose. Elle l’a déjà prouvé au Gabon, malgré la concurrence, les absences et les blessures.

Gardiens : Georges Bokwe, André Onana, Fabrice Ondoa

Défenseurs : Collins Fai, Jérôme Guihoata, Ernest Mabouka, Michaël Ngadeu Ngadjui, Jonathan Ngwem, Lucien Owona, Ambroise Oyongo, Adolphe Teikeu

Milieux : Arnaud Djoum, Georges Mandjeck, Sébastien Siani, André-Franck Zambo Anguissa

Attaquants : Vincent Aboubakar, Christian Bassogog, Olivier Boumal, Karl Toko Ekambi, Benjamin Moukandjo, Robert Ndip Tambe, Nicolas Ngamaleu, Jacques Zoua

La star : Vincent Aboubakar

Il est devenu le héros du peuple camerounais, ivre de bonheur quand l’attaquant a signé un joli numéro et a offert la victoire à son équipe en finale de la CAN, à quelques minutes de la prolongation. Le buteur camerounais, après avoir brillé en Ligue 1 à Valenciennes et surtout à Lorient, évolue à Besiktas depuis un an, après deux saisons à Porto. Avec Moukandjo pour l’épauler, il est la principale menace des Lions indomptables en attaque.

L’objectif : faire de son mieux et espérer

Finaliste face aux Bleus lors de leur dernière participation en 2003 (une édition endeuillée par la mort de Marc-Vivien Foé), le Cameroun ne présente pas une équipe supérieure sur le papier à l’Allemagne et au Chili, les deux favoris du groupe B. La comparaison avec l’Australie apparaît moins déséquilibrée. La première sortie face au Chili dira si les Lions indomptables peuvent espérer troubler la hiérarchie et au moins s’inviter sur la 3e marche, voire plus.

La forme du moment

Les éliminatoires pour le Mondial 2018 débutent mal pour le Cameroun. Dans le groupe B, le Nigeria a fait carton plein après deux journées tandis que les Camerounais ont concédé deux nuls face à la Zambie et l’Algérie. Aller chercher la première place, la seule qualificative, sera difficile. Les deux dernières sorties en amical sont contrastées : les Lions indomptables ont dominé le Maroc (1-0), mais ils ont pris juste derrière une correction de la part de la Colombie (4-0). Les Camerounais avancent masqués. Un conseil : mieux vaut être sur ses gardes.

en savoir plus : Equipe du Cameroun de Football