Coupe des Confédérations 2017 - Le top 5 des plus beaux buts

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

RTS183KN
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TMC|2017-06-30T15:24:47.106Z, mis à jour 2017-06-30T15:25:57.554Z

Riche en buts, la Coupe des Confédérations 2017 tient déjà toutes ses promesses. La rédaction a décidé de faire une sélection des cinq plus beaux buts depuis le début de la compétition.

1 - Kerem Demirbay (Allemagne)

Le match - Allemagne / Cameroun : 3-1


Pourquoi ce but ?


Parce qu’au-delà de la finition, la préparation collective de ce but est tout simplement somptueuse. L’accélération des joueurs de la Mannschaft qui parviennent à déstabiliser le Cameroun en quelques passes est remarquable. Demirbay se sert de Draxler comme relai à 30 mètres des buts adverses. Le Capitaine allemand remet habilement pour le milieu de terrain d’Hoffeinheim pour un "une-deux" particulièrement efficace.

Kerem Demirbay conduit son ballon du pied gauche sur quelques touches avant de prendre son « mauvais pied », le droit, et d’envoyer une frappe pure dans la lucarne gauche des buts camerounais. La finition est à la hauteur de la construction qui a placé le joueur dans les meilleurs conditions pour inscrire ce but magnifique.




2 - Fabian (Mexique)

Le match - Allemagne / Mexique : 4-1

Pourquoi ce but ?

Lors de la demi-finale, le Mexique a été battu 4-1. Mené 3-0 jusqu’à la fin du temps réglementaire, El Tricolor a cherché à inscrire un but pour sauver l’honneur. A la dernière minute, ils jouent un coup-franc rapidement à 35 mètres des buts de Ter Stegen. Herrera décale Fabian qui prend sa chance. Son tir surpuissant transperce la défense allemande et trompe le gardien du FC Barcelone.

Sa frappe prise légèrement de l’extérieur du pied prend une trajectoire un peu flottante qui vient atterir dans le petit filet gauche de Ter Stegen. Impérial pendant toute la partie le gardien de la Mannschaft s’incline enfin. De près comme de loin, il a repoussé toutes les tentatives adverses, et il a fallu ce missile de Fabian pour venir à bout du portier allemand.

Ce but montre bien le courage et la tenacité des Mexicains qui n’ont pas démérité tout au long de la rencontre, et cette réalisation magnifique récompense le joli parcours des coéquipiers de Fabian.



3 - Raul Jimenez (Mexique)

Le match - Mexique / Nouvelle-Zélande : 2-1

Pourquoi ce but ?

Il y a un côté très travaillé, qui vire presque méticuleux, dans la construction de cette séquence ayant permis l'égalisation mexicaine. Le travail de percution de Javier Aquino, auteur d'une longue course dans le couloir gauche depuis les 40 mètres, a été d'une importance cruciale. Ce sont les choix effectué par le joueur des Tigres qui ont permis ce but.

L'ancien joueur de Villarreal a eu l'excellent réflexe de ne pas regarder ses pieds et de toujours lever la tête pour savoir où jouer. Il a ainsi pu voir la fausse piste d'Oribe Peralta, puis l'appel dans l'axe de Marco Fabian.

Auteur d'un délice de contrôle orienté à l'entrée de la surface, le joueur de l'Eintracht Francfort, a ensuite intelligemment donné le ballon à Raul Jimenez, qui  a pratiquement imité son coéquipier pour se mettre sur son pied droit. S'en est suivi une spéciale "Jimenez" qui a fusillé le portier de la Nouvelle-Zélande avec son pied droit. Absolument sublime de A à Z.


4 – Leon Goretzka (Allemagne)


Le match - Australie / Allemagne : 2-3


Pourquoi ce but ?


C'est de loin le plus beau but depuis le début de la compétition. Très adroit dans la surface de réparation de l'Australie, Leon Goretzka a eu le compas dans l’œil pour tromper la vigilance de Mathew Ryan dans un espace fermé. L'international allemand a marqué un but complet : la construction et la finition se sont ici parfaitement complétées.


La séquence de construction est à ranger dans la catégorie des chefs d’œuvres. Signé Joshua Kimmich - auteur d'un festival technique, d'une combinaison avec Brandt, d'une passe en profondeur piquée vers Goretzka - ce son récital a approché de la perfection.





5  - Ricardo Quaresma (Portugal)


Le match : Portugal / Mexique : 2-2


Pourquoi ce but ?


Une réalisation en deux temps. Si la feinte de frappe de Ricardo Quaresma sur le but est évidemment exceptionnelle, la beauté de ce but réside dans la passe décisive délivrée par Cristiano Ronaldo.


Auteur d’un excellent jeu dos au but, le joueur du Real Madrid a parfaitement temporisé la situation, avant de placer un coup d’œil meurtrier en direction de la zone de vérité.


Sa passe à l’horizontale glissée entre les trois défenseurs mexicains est un modèle du genre. Regardez la réaction de dépit du N.15, Hector Moreno, après s’être aperçu des conséquences de sa remontée de quelques pas dans sa propre surface.




Mise en situation : Combien d’entre vous auraient - par sécurité - donné le ballon en retrait à André Gomes à l’entrée de la surface de réparation sur cette séquence ?


Capture23


en savoir plus : Equipe du Chili de Football, Equipe d'Allemagne de Football, Equipe du Portugal de Football