Coupe des Confédérations : La drôle de saison de Claudio Bravo

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

Claudio Bravo lors de la séance de tirs au but lors de Portugal Chili
Par Julien Kobana|Ecrit pour TMC|2017-06-29T13:10:25.570Z, mis à jour 2017-06-29T13:17:03.957Z

Impérial contre le Portugal, Claudio Bravo réalise une coupe des Confédérations fabuleuse. Grand artisan de la qualification en finale, sa saison n’a pourtant pas été à l’image de sa demi-finale.

Il a été élu logiquement homme du match contre le Portugal lors de la demi-finale du tournoi. Claudio Bravo a stoppé trois tentatives adverses lors de la séance de tirs au but et a ainsi permis à sa sélection de se hisser en finale. Pourtant le portier de Manchester City n’a pas connu une saison idyllique en club, enchainant blessures et contre-performances.


24 tirs cadrés, 16 encaissés

Blessé en début de compétition, Claudio Bravo a disputé deux rencontres en Russie, avec un but encaissé contre l’Australie. Face au Portugal il a réalisé six parades dont trois lors de la séance de tirs au but. Mais sa réussite en sélection ne ressemble en rien à ce qu’il a connu en Angleterre. 


Pour sa première saison, il n’a pas répondu aux attentes de Pep Guardiola qui l’avait fait venir de Barcelone. En février il perdait même sa place de titulaire au profit de Caballero. Loin de ses performances habituelles, le Chilien veanit d’encaisser 16 buts sur les 24 dernières frappes cadrées qu’il avait subies… Autrement dit 2 tirs cadrés sur 3 avaient fini au fond des filets au début 2017.



Son avenir est-il toujours à City ?

Retitularisé en début avril, il a enchainé 3 rencontres en Premier League ne prenant qu’un but. Puis Bravo s’est blessé. Il n’est revenu à son top physiquement que pour le début de la compétition. S’il n’a pas été titularisé contre le Cameroun ou l’Allemagne il a donc repris sa place dans les cages avec la réussite que l’on connaît. 

Cette fin de saison en sélection correspond plus au talent de l’ancien gardien du FC Barcelone et de la Real Sociedad. Avec le recrutement du gardien brésilien Ederson en provenance de Benfica par Manchester City, Bravo a le choix entre devenir une doublure de luxe ou bien tenter un dernier challenge à 34 ans. Etant donné ses performances contre le Portugal, nul doute qu’il risque de recevoir des offres de recruteurs dans les prochains jours.


Claudio Bravo héros de la demi-finale Portugal Chili
en savoir plus : Equipe du Chili de Football, Equipe du Portugal de Football