Coupe des confédérations: l’Allemagne passe un test

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

Julian Draxler avec l'Allemagne
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TMC|2017-06-13T12:59:18.119Z, mis à jour 2017-06-17T00:18:33.078Z

Les champions du monde allemands se présentent sans une bonne partie de leurs meilleurs joueurs. La jeunesse prend le pouvoir pour l’occasion. Intouchable dans les éliminatoires du Mondial 2018, l’Allemagne a besoin de se tester, un an avant de défendre son titre.

Pourquoi l’Allemagne dispute la Coupe des confédérations

C’est en qualité de championne du monde en titre que la Nationalmannschaft a rendez-vous en Russie pour cette compétition. Elle se retrouve dans le groupe B où elle fait figure de favorite face au Cameroun (champion d’Afrique), du Chili (champion d’Amérique du Sud) et de l’Australie (championne d’Asie).

Le groupe : beaucoup de stars absentes, quelques cadres et des jeunes

Joachim Löw va composer sans une bonne partie de son ossature majeure. Le sélectionneur allemand va se passer des services de Mats Hummels, Jérôme Boateng, Sami Khedira, Toni Kroos, Mesut Özil, Thomas Müller… Le gardien et capitaine Manuel Neuer soigne une fracture du pied gauche, Marco Reus (qui a déjà manqué le Mondial 2014 et l’Euro 2016) est touché aux ligaments croisés du genou droit, Mario Götze a des soucis de métabolisme et a mis sa carrière entre parenthèses

Du coup, c’est une sélection très jeune qui va représenter l’Allemagne en Russie, avec notamment sept joueurs sans aucune cape. Marc-André ter Stegen, Kevin Trapp et Bernd Leno devraient avoir du temps de jeu à tour de rôle dans la cage. Les cadres s’appellent Shkodran Mustafi, Joshua Kimmich, Emre Can, Julian Draxler et Leroy Sané.

Gardiens : Bernd Leno, Marc-André ter Stegen, Kevin Trapp. 

Défenseurs : Matthias Ginter, Jonas Hector, Benjamin Henrichs, Shkodran Mustafi, Marvin Plattenhart, Antonio Rüdiger, Niklas Sole.

Milieux : Emre Can, Keres Demirbay, Julian Brandt, Leon Goretzka, Joshua Kimmich, Sebastian Rudy.

Attaquants : Julian Draxler, Leroy Sané, Lars Stindl, Sando Wagner, Timo Werner, Amin Younes.

La star : Julian Draxler

En l’absence des tauliers, le Parisien hérite du brassard de capitaine de la Nationalmannschaft. Joachim Löw l’a confirmé. Julian Draxler a inauguré sa nouvelle fonction au Danemark en amical le 6 juin (1-1). Parfois branché sur courant alternatif, l’attaquant est attendu comme un pilier cette fois.

L’objectif : le titre

L’Allemagne fait figure de candidate naturelle à la victoire finale. Elle est le poids lourd du groupe B et ne devrait avoir aucune difficulté à écarter ses adversaires en attendant les demi-finales. Son effectif et son expérience parlent pour elle. 3e de "sa" Coupe des confédérations en 2005 (un an avant le Mondial organisé à domicile), l’Allemagne veut ajouter ce titre à son palmarès.

La forme du moment

Championne du monde en 2014, l’Allemagne reste sur une demi-finale à l’Euro 2016. A Marseille, elle s’était faite surprendre par l’équipe de France d’Antoine Griezmann (2-0). Depuis, les Allemands se sont lancés dans les éliminatoires du Mondial 2018, et ils cartonnent : 6 matches, 6 victoires, 27 buts marqués et un seul encaissé. Certes, le groupe C n’est pas très relevé (l’Irlande du Nord et la République tchèque sont les principaux adversaires) et Saint-Marin a pris deux valises (7-0 et 8-0). Cette Coupe des confédérations doit leur permettre de se confronter à un niveau plus élevé en attendant le grand rendez-vous mondial.

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football