Coupe des confédérations : L'Allemagne fait pleurer la Roja

Voir le site Coupe des confédérations - Russie 2017

Les Allemands soulèvent la coupe
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TMC|2017-07-02T20:33:07.890Z, mis à jour 2017-07-02T20:37:45.198Z

Bousculée par le Chili, l'Allemagne a flanché mais n'a pas rompu pour remporter sa première Coupe des confédérations (1-0). Stindl est l'unique buteur du match.

Largement dominateur en entame et en fin de match, le Chili peut regretter ses nombreuses occasions ratées.

Coupe des Confédérations : Top 5 des plus beaux buts du tournoi

Le Chili la voulait tant

Les visages marqués par 90 minutes (et un peu plus) d'efforts ne trompaient pas, au coup de sifflet final, sur l'investissement déployé par les joueurs chiliens. Les yeux mouillés de beaucoup et les larmes qui perlaient sur les joues de quelques-uns en disaient long sur les regrets qu'ils nourriront. La sélection double tenante du titre de la Copa America s'était déplacée en Russie avec un seul et unique objectif : remporter le tournoi. La déception est à la hauteur de leurs prétentions.

Le réalisme allemand

Si certains ont compris plus vite que les autres que la Roja n'était pas là pour rigoler, ce sont bien les Allemands. Brinquebalés dans tous les sens, peinant à freiner les offensives multi-directionnelles de la sélection chilienne, les hommes de Löw passeront un mauvais quart d'heure qui dura bien vingt minutes. Mais Vargas (11e), Vidal, Sanchez (14e) et consorts passèrent à côté d'une ouverture du score qu'ils méritaient. Mais le mérite est un concept bien subjectif en football et ça les Allemands n'ont pas attendu ce dimanche pour le prendre en compte. Dès lors Stindl, sur un service de Werner, ne cachait pas sa joie pour l'un des buts les plus faciles de sa courte carrière. Un but qui sanctionnait la seule approximation chilienne de ce début de partie. Marcelo Diaz, l'incriminé, s'en souviendra (0-1, 20e).

Une première pour l'Allemagne

Le coup était dur pour les têtes chiliennes qui traîneront ce retard comme un boulet jusqu'à la pause et pouvaient s'estimer heureux que leurs adversaires n'aient pas frapper plus fort (occasions franches de Goretzka et Draxler par deux fois entre la 36e et la 45e). Sonnés, les Chiliens ne retrouvèrent leurs esprits en même temps que leur obstination initiale dans les dernières quinze minutes de jeu. Mais là encore, le tout manquait de précision mais pas de maladresse (Sagal à la 80e!!). La Roja quitte donc un tournoi sans en soulever le trophée pour la première fois depuis 2014. Pour l'Allemagne, cette habitude est plus ancrée dans ses gênes même si cette Coupe des confédérations est une nouveauté à son palmarès.

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football, Equipe du Chili de Football