Les Mystères de l’amour - Vincent Queijo : "Je regardais la série avec mes frères en pyjama"

Voir le site Les Mystères de l'Amour

vincent Queijo
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TMC|2016-12-05T14:09:57.545Z, mis à jour 2016-12-05T17:38:51.115Z

Vincent Queijo fait ses premiers pas dans une série. Il interprète, le temps d’une soirée spéciale, le rôle de Mathieu, un candidat de télé-réalité, jaloux, dans "les Mystères de l’amour".

Vous êtes fan des Mystères de l’amour ? Vous allez être gâté. Le 11 décembre prochain, TF1 diffuse trois épisodes inédits en prime. L’occasion de retrouver vos personnages emblématiques : Hélène, Patrick, Laly, Béné, Christian ou José mais aussi des guest comme Princess Erika, Eve Angeli ou encore Vincent Queijo. Le jeune homme nous parle de son personnage mais aussi

Parlez-nous de votre personnage, Mathieu…
C’est un rôle de composition. J’ai tout de même un point commun avec mon personnage : je suis un candidat de la télé-réalité. Mathieu est une forte tête mais il fait tout ce que la production lui demande. Et pour la première fois de ma vie, je joue à l’homme cocu !

Il faut avoir une bonne dose d’autodérision pour jouer un candidat de télé-réalité quand on l’a nous même été…
Oui, je prends les choses au second degré. Et puis, c’est surjoué. Ca ne se passe pas comme ça dans la vie. Dans Secret Story, on ne m’a jamais donné d’ordre. Je pouvais être moi-même. Dans Les Mystères de l’amour, il n’est pas question, non plus, de tomber dans le côté kitsch.

Quelle relation avez-vous entretenu avec les comédiens de la série ?
J’ai passé toute une journée de tournage avec Philippe  Vasseur (José), qui m’a vite mis à l’aise. Il m’a donné des précieux conseils. J’avais une scène de bagarre à jouer avec lui. Ce n’était pas évident de casser la figure à un comédien que je regardais à la télé lorsque j’étais petit. J’ai rencontré les autres comédiens sur Paris. J’ai été agréablement surpris. Ils m’ont réservé un accueil merveilleux. Ils auraient pu avoir un apriori sur le fait que j’étais issu de la télé-réalité. Ca n’a pas été le cas. Je ne me suis jamais senti rabaissé ni mis à l’écart.

Quel souvenir gardez-vous de l’époque Hélène et les garçons ?
Je regardais la série avec mes frères en pyjama lorsque j’étais petit. C’est fou de me retrouver là. Je trouve ça génial. C’est assez gratifiant.

Vous connaissiez-vous ces dons d’acteur ?
Dans la télé-réalité, on est parfois amené à jouer la comédie. J’ai participé à plein de missions dans Secret Story. Ca m’a aussi permis d’appréhender la caméra. Je n’ai pas la prétention de dire que je suis prêt à tourner tous les rôles du monde mais je me suis pris au jeu et je trouve ça plaisant.

Devenir comédien, c’est une fin en soi ?
Non. Mais si on me propose un autre rôle, je serais ravi. Je suis même prêt à prendre des cours pour me perfectionner.

Quel regard portez-vous sur la télé-réalité d’aujourd’hui ?
C’est un bon moyen de propulser des jeunes, de leur permettre de gagner un peu d’argent et de voyager aussi.

Quand on fait de la télé-réalité, rêve-ton forcément de rester dans le milieu de la télévision ?
Ce n’est pas nous qui décidons de continuer. Il faut que notre personnalité plaise. Après, presque tous les candidats ont envie de continuer. Quel jeune, qui a entre 20 et 30 ans, ne rêve pas de débouchés ? De mon côté, j’ai fait plusieurs émissions. Puis, j’ai décidé de faire une pause d’un an. La médiatisation, ce n’était pas la première chose que je recherchais. Cela m’a permis de me retrouver, de retrouver mes valeurs, de redescendre sur terre. Je me voyais partir en zigzag. J’avais de mûrir pour mieux revenir.

Ne manquez pas le prime des Mystères de l’amour le 11 décembre à 19h45 sur TMC.