fond "Si j’étais violée, je garderais le bébé" : le droit à l'IVG menacé par les évangélistes
icon play - "Si j’étais violée, je garderais le bébé" : le droit à l'IVG menacé par les évangélistes"Si j’étais violée, je garderais le bébé" : le droit à l'IVG menacé par les évangélistes

"Si j’étais violée, je garderais le bébé" : le droit à l'IVG menacé par les évangélistes

Les évangélistes font un retour en force aux Etats-Unis, galvanisés par le soutien de Donald Trump. Pour la première fois, un président américain a même participé à une grande marche « pro-vie » des militants anti-avortement. Dans le cortège, Martin Weill a rencontré des militantes pour qui, même en cas de viol, l’IVG devrait être interdit.
MA LISTE

Vidéos similaires