Violences lors des manifestations des gilets jaunes : "Il n’y a pas eu un mort, c’est l’honneur de la police", affirme Gérald Darmanin

Violences lors des manifestations des gilets jaunes : "Il n’y a pas eu un mort, c’est l’honneur de la police", affirme Gérald Darmanin

Interrogé sur le triste bilan des manifestations des gilets jaunes - plus de 20 personnes éborgnées, 5 mains arrachées et plus de 2000 blessés - Gérald Darmanin se félicite qu'il n'y ait "pas eu un mort". "C'est l'honneur de la police", assure le ministre de l'Intérieur.
MA LISTE
PARTAGER