19h30 Médias : accord historique sur la sortie des énergies fossiles à la COP28 de Dubaï

19h30 Médias : accord historique sur la sortie des énergies fossiles à la COP28 de Dubaï

La très médiatisée COP28 de Dubaï s’est achevée ce mercredi par la signature d’un accord historique. Lors du Sommet international du climat, les pays du monde entier se sont en effet engagés à sortir progressivement des énergies fossiles. Le controversé sultan al-Jaber, président de cette COP28, mais également à la tête d’une importante compagnie pétrolière, a mis le paquet afin de marquer le coup. Le début normalement donc d’une route vers la fin du gaz, du pétrole et du charbon. Mais cette « étape importante » selon Emmanuel Macron a de quoi étonner. Si l’on s’y penche plus précisément, le texte appelle à « transitionner hors des énergies fossiles » à l’horizon 2050, mais sans aucune date précise. Le chemin paraît encore long pour attendre la neutralité carbone de 2050. Le gouvernement se retrouve depuis lundi au cœur d’une crise politique d’envergure. Après le crash de la loi immigration de Gérald Darmanin à l’Assemblée nationale, une question paraît désormais centrale. Emmanuel Macron est-il prêt à abandonner le projet de loi le plus important de sa présidence ? Présent lors de la réunion de la majorité à l’Elysée ce mardi soir, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a annoncé un calendrier en ce sens, alors que plusieurs options semblent désormais envisageables. Il ne devrait cependant pas y avoir de passage en force à l’Assemblée nationale de la part de l’exécutif, ni de dissolution. Xavier Bertrand a évoqué lui une « petite tambouille politicienne » d’Emmanuel Macron. Le président qui mise donc tout sur la CMP. Une mauvaise nouvelle pour le Rassemblement National et Jordan Bardella qui se voyait déjà gouverner le pays. Ce matin sur LCI, Oliver Véran a lui proposé un tout autre casting. C’est à New-York et à Washington que les suites de la guerre en Ukraine et en Israël se sont décidées ce mardi. Et ce alors que les Etats-Unis sont le plus important soutien financier d’Israël et les plus gros financiers de l’Ukraine. Concernant l’Ukraine, son président Volodymyr Zelensky était en déplacement outre-Atlantique pour ce qui constituait sans doute le voyage de la dernière chance. En effet le soutien américain semble avoir pris du plomb dans l’aile depuis plusieurs semaines. L’objectif du président ukrainien était simple, obtenir davantage d’aide alors que les Républicains du Congrès bloquent une aide essentielle de 106 millions de dollars, dont 61 pour l’Ukraine, pourtant promise par la Maison-Blanche. Volodymyr Zelensky s’est rendu lui-même au Congrès américain afin de discuter avec les Républicains car le temps presse. Concernant Israël, l’Assemblée générale de l’ONU a voté ce mardi une résolution, finalement adoptée à une très large majorité pour un cessez-le-feu à Gaza. La délégation israélienne et le représentant du pays estiment pourtant qu’un cessez-le-feu devrait profiter au Hamas. Même son de cloche chez les Etats-Unis qui ont voté contre la résolution. Le soutien de Joe Biden envers Israël semble toujours solide mais le président américain se désolidarise désormais du gouvernement de Benyamin Netanyahou.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien

Playlist: Le 19h30 Médias de Julien Bellver