19h30 Médias : ce qu’il faut retenir du long entretien d’Emmanuel Macron sur France 2

19h30 Médias : ce qu’il faut retenir du long entretien d’Emmanuel Macron sur France 2

Emmanuel Macron a inauguré la première émission politique de France 2, “L’Événement” animée par Caroline Roux, le 12 octobre. Pendant une heure, le président a répondu aux questions chaudes sur l’actualité nationale et internationale. La guerre en Ukraine était annoncée comme le sujet principal. Le chef d’Etat accuse Vladimir Poutine “d’avoir déclenché une guerre de manière unilatérale contre un pays voisin (et) mis en danger tout un peuple et le continent”. Emmanuel Macron s’était positionné comme médiateur dans ce conflit qui dure depuis plus de sept mois. Mais dans ce long entretien, le chef d’Etat a appelé son homologue russe “à cesser cette guerre, respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine et revenir autour de la table des discussions”. Si le long entretien d’Emmanuel Macron était consacré en priorité à la guerre en Ukraine, d’autres sujets d’ordre national ont été abordés comme la pénurie d’essence. Le président s’est exprimé sur les grèves en cours dans six des sept raffineries françaises. Il appelle la CGT à débloquer la situation. Il assure aux Français un retour à la normale “dans le courant de la semaine qui vient”. Le communiqué de TotalEnergies a annoncé une prime exceptionnelle qui pourrait s'accompagner l'an prochain d'une revalorisation salariale à hauteur de 6%. La CGT appelle à une journée de mobilisation interprofessionnelle mardi 18 octobre. Le site d’investigation Mediapart révèle que le Paris-Saint-Germain aurait financé une “armée numérique” de faux comptes Twitter pour cyberharceler des opposants du club comme Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique lyonnais et même ses propres joueurs comme Kylian Mbappé. Le club de football parisien a démenti ces accusations. Les journalistes de Mediapart affirment avoir consulté un rapport de l’agence de Digital Big Brother, dans lequel le service de communication du PSG aurait supervisé cette “armée de troll” via cette agence. Ces révélations pourraient être la raison de la volonté de départ précipitée de Kylian Mbappé. Les députés ont voté un amendement visant à taxer les "super-profits" réalisés par les entreprises, dans la nuit de mercredi à jeudi. Une défaite pour le gouvernement qui a perdu le soutien de ses alliés, les députés du MODEM. En plus des députés RN, NUPES et MODEM, 19 députés RENAISSANCE ont voté pour cet amendement, malgré l’opposition très marquée de Gabriel Attal.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
12m
13 oct. 2022 à 19:30

Quotidien