fond 19h30 Médias – Covid: pourquoi les deux prochaines semaines seront décisives
19h30 Médias – Covid: pourquoi les deux prochaines semaines seront décisives

19h30 Médias – Covid: pourquoi les deux prochaines semaines seront décisives

C’est rare, mais il y a aussi de bonnes nouvelles sur le front du Covid ! La courbe des contaminations baisse légèrement depuis quelques jours, ce qui fait dire à certains que le gouvernement a eu raison de ne pas re-confiner trop vite, mais faut-il pour autant croire qu’Emmanuel Macron a gagné face à la science ? Pas si vite : si le virus « traditionnel » régresse, son variant britannique prend de plus en plus ses aises dans le pays. Ainsi donc, deux scénarios possibles pour les prochaines semaines : soit les scientifiques ont raison et les cas vont augmenter jusqu’à atteindre un pic au mois de mars, soit les contaminations vont continuer à baisser lentement, mais sûrement. Autre bonne nouvelle : l’arrivée en France du vaccin AstraZeneca. Olivier Véran a été l’un des premiers à recevoir ce nouveau vaccin ce lundi. Sauf que problème : il se pourrait que le vaccin ne soit pas du tout efficace contre le variant sud-africain. Et si Eric Zemmour se lançait pour 2022 ? L’hypothèse, déjà annoncée par-ci, par-là devient de plus en plus crédible. A en croire le magazine l’Express, le polémiste s’organise discrètement auprès de ses soutiens. Il pèse ses chances, réfléchit à sa campagne, son financement. Et il a déjà plusieurs soutiens de renommée pas toujours très lisse : Joseph-Marie Joly, un ancien du bloc identitaire, Jacques Bompard ou encore Robert Ménard, maire de Béziers. Si Eric Zemmour se lance dans la campagne, il fera de l’ombre à la fois au Rassemblement national et aux Républicains. De quoi créer la discorde à droite. En Russie, les manifestations en soutien à Alexeï Navalny se poursuivent malgré la répression. Ce week-end, la police a multiplié les perquisitions violentes chez des militants et des journalistes qui couvrent les manifestations. Leur but : intimider la population et terroriser la presse pour enrayer la vague de protestation. Pour montrer son soutien à ceux qui prennent des risques pour Alexeï Navalny, son équipe continue de s’activer sur les réseaux sociaux. Deux chaînes, deux ambiances ce week-end. D’un côté, Canal + qui diffusait le classico OM-PSG dimanche soir après avoir récupéré les droits de la Ligue 1. De l’autre, l’adieu des journalistes de Telefoot la chaîne, qui a officiellement fermé ses portes après seulement six mois d’existence.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien
10m
Publiée le 08 février 2021 à 19:30
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

Zoom: la stratégie médiatique de Barack Obama
5m
Extrait - Lundi 08/02/21 - 19:55
11m
Extrait - Mercredi 06/01/21 - 19:30
10m
Extrait - Mardi 09/02/21 - 19:30
12m
Extrait - Jeudi 28/01/21 - 19:30
11m
Extrait - Mercredi 05/05/21 - 19:30
11m
Extrait - Mardi 04/05/21 - 19:30
12m
11m
Extrait - Mardi 23/03/21 - 19:30
12m
Extrait - Mardi 11/05/21 - 19:30