19h30 Médias - Pas de coupures cet hiver ? Grosse déception sur BFMTV

19h30 Médias - Pas de coupures cet hiver ? Grosse déception sur BFMTV

Les médias sont en boucle sur les possibles coupures d’électricité cet hiver. L’occasion pour BFMTV d’organiser une soirée spéciale “Coupures, la France est-elle prête ?”. L’invité star de la soirée était Olivier Véran, mais ce dernier a annulé sa venue le jour-même. Mercredi, Enedis assurait qu’il n’y “aurait pas” de coupures d’électricité. De quoi décevoir les journalistes de BFMTV. La police allemande a arrêté 25 personnes soupçonnées d’avoir voulu organiser un coup d’Etat. Le groupuscule d’extrême droite, qui pourrait être lié aux “Citoyens du Reich”, qui veut rétablir la monarchie, avait prévu de s’attaquer au Parlement. Parmi les interpellés, on retrouve : un prince, des anciens soldats d'élite, une ressortissante russe et une ancienne députée d'extrême droite. Cette mouvance complotiste avait pris de l'ampleur avec les restrictions sanitaires et s’était construite avec une organisation quasi gouvernementale. Le président russe Vladimir Poutine s’est exprimé, ce mercredi 7 décembre, en visio-conférence devant son Conseil des droits de l'homme, une organisation entièrement soumise au Kremlin. 288 jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, il a reconnu que le conflit était “long”. Concernant l’arme nucléaire, des responsables russes avaient plusieurs fois brandi la menace d’y recourir ces derniers mois. Vladimir Poutine a relativisé sur le recours à l’arme nucléaire en soulignant que ces armes sont des moyens de défense et qu’elles ne sont destinées qu’à répondre en cas d’attaque. Mais son discours ne serait qu’un coup de communication de la part du dirigeant russe selon les médias occidentaux. Un dîner hautement stratégique et secret s’est tenu mercredi 7 décembre au palais de l’Elysée. Un buffet très savoureux à base d’huîtres, de bulots, de potage et de viande pour parler de la réforme explosive des retraites. Parmi les participants on retrouve Élisabeth Borne, Édouard Philippe, François Bayrou, Olivier Dussopt, Aurore Bergé ou encore Richard Ferrand. Deux lignes se seraient opposées sur l’âge limite du départ à la retraite : celle d’Emmanuel Macron qui prône l’âge de départ à 65 ans contre la ligne du compromis des autres groupes politiques. Les négociations s’annoncent compliquées. Mais la majorité n'exclut pas d’utiliser un nouveau 49-3 pour faire passer cette réforme. Les groupes d’opposition se préparent déjà à cette éventualité.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
9m
8 déc. 2022 à 19:24

Quotidien