19h30 Médias – Emmanuel Macron : une conférence de presse sous le signe de la droitisation ?

19h30 Médias – Emmanuel Macron : une conférence de presse sous le signe de la droitisation ?

Zoom ce mercredi sur la conférence de presse exceptionnelle donnée par Emmanuel Macron ce mardi soir à l’Elysée. Une prise de parole devant neuf millions de téléspectateurs et face au nouveau gouvernement présent. 2h20 au total dont 27 minutes de propos liminaires avant une longue séance de questions/réponses avec les journalistes. L’occasion de résumer les annonces promises ainsi que les réactions à chaud des oppositions. Et notamment les annonces sur l’école, particulièrement commentées depuis alors que le chef de l’Etat » vire à droite », et « veut remettre de l’ordre » selon certains quotidiens ce mercredi matin. Son slogan habituel de la droite et de l’extrême-droite n’a pas laissé insensible. Mais ne lui parlez surtout pas d’une possible victoire de l’extrême-droite aux présidentielles 2027. Au cœur de la salle des fêtes de l’Elysée ce mardi, plus de 200 journalistes n’attendaient qu’une chose, interroger Emmanuel Macron sur ces nouvelles mesures. Mais seuls les médias nationaux ont finalement pu poser leurs questions. Et pour recevoir le micro, il fallait certainement l’avoir négocié en amont. Parmi eux, Laurence Ferrari, journaliste sur Cnews a décidé de ne pas vraiment respecter les codes de cette conférence de presse avec une intervention de plus d’une minute. Face à cette question jugée comme un édito, le président de la République s’est quelque peu montré arrogant. Mais dans les rangs de la chaîne et du côté du Rassemblement National, l’intervention est jugée comme « remarquable » et « percutante ». Pascal Praud a lui défendu sa consoeur face aux critiques sur Europe 1 ce mercredi matin. Place au Com 2027 en ce mercredi avec les nouveaux membres du gouvernement. Rachida Dati a lancé une bombe ce matin sur RTL en annonçant sa candidature à la mairie de Paris en 2026. Une candidature soutenue potentiellement par Emmanuel Macron, qui nie. Pendant ce temps-là, la nouvelle porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot prenait pour la première fois la parole sous ses nouvelles fonctions après le conseil des ministres. Elle a semblé quelque peu émue et impressionnée. Amélie Oudéa-Castéra, nouvelle ministre de l’Education, est toujours elle en plein crash test. Catherine Vautrin, en charge elle du Travail et de la Santé a quelque peu bouleversé son discours d’antan sur des sujets de société.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
13m

Quotidien

Playlist: Le 19h30 Médias de Julien Bellver