19h30 Médias – Frappes massives en Ukraine : 11 morts et des cibles civiles touchées

19h30 Médias – Frappes massives en Ukraine : 11 morts et des cibles civiles touchées

Depuis ce lundi matin, l’armée russe bombarde sans relâche l’Ukraine. En quelques heures, 83 missiles ont été lancés sur l’ensemble du territoire ukrainien. 45 d’entre eux ont pu être interceptés, mais des dizaines de villes ont été touchées. Parmi elles Kharkiv, Lviv, Zaporijia ou encore Kiev, visée pour la première fois depuis le 26 juin. Les frappes russes qui ont endeuillé l’Ukraine ce lundi sont la réponse directe de Vladimir Poutine à l’attaque du pont de Crimée ce week-end. Le pont, inauguré en grande pompe par le dirigeant russe en 2018, reliait la région de Crimée, annexée en 2015, au reste de la Russie. Depuis le début de la guerre, il permettait notamment l’acheminement d’équipements militaires aux troupes russes. Ce lundi, un tiers des stations-services françaises sont encore en situation de pénurie à la suite de la grève de la CGT dans les raffineries du groupe Total. Ce week-end, les files d’attente devant les stations étaient interminables un peu partout en France. Pendant que le gouvernement peine à rassurer, Total a joué son propre coup de com’ en dévoilant le salaire de ses employés, lesquels réclament une augmentation Le discours de l’ayatollah Khamenei, guide suprême en Iran, a été interrompu en direct à la télévision iranienne samedi soir. Des hackers sont parvenus à prendre le contrôle de l’antenne pour diffuser leur message en faveur de la révolte qui secoue le pays depuis la mort de Mahsa Amini. Pour expliquer et dénoncer les émeutes dans le pays, la télévision d’État iranienne a un discours bien rodé : blâmer de supposés « agents de l’étranger ». Les dirigeants iraniens ont trouvé des boucs émissaires parfaits : des Français, présentés comme des espions de la DGSE, arrêtés en mai dernier et exhibés à la télévision publique depuis quelques jours. Le 16 octobre, les Insoumis appellent à une vaste mobilisation « contre la vie chère et l’inaction climatique ». Pour recruter, Clémentine Autain est allée faire ses courses ce week-end dans un supermarché de Sevran, pour dénoncer les tarifs prohibitifs dans les rayons. La vidéo, visionnée plus de 500 000 fois, n’a pas convaincue.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
11m
10 oct. 2022 à 19:30

Quotidien