19h30 Médias : Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de complicité avec le Hamas

19h30 Médias : Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de complicité avec le Hamas

Le conflit en Israël semble être une aubaine pour la Russie, et une très mauvaise nouvelle pour les Ukrainiens. Israël monopolise depuis une semaine et les attaques du Hamas l’attention occidental. Hasard du calendrier, Vladimir Poutine célébrait le 7 octobre dernier son 71ème anniversaire. Le président de la fédération de Russie a attendu quatre jours après les premières attaques sur le sol de l’Etat hébreu pour prendre la parole sur le sujet. Il n’a pas manqué d’envoyer une pique salée aux Etats-Unis. En Russie, les informations sont plutôt anglées pro-palestiniennes ces derniers jours, et on entend le mot de « génocide » pour évoquer les attaques des Israéliens sur la bande de Gaza. Pendant ce temps-là, Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de complicité avec le Hamas, notamment à travers la fourniture d’armes. Volodymyr Zelensky a lui affirmé auprès de la télévision française que la Russie « apporte son soutien d’une manière ou d’une autre aux opérations menées par le Hamas ». Pour les commentateurs français, la Russie joue un véritable numéro d’équilibriste. Le neveu de John Fitzgerald Kennedy, Robert Kennedy Junior fait largement parler de lui ces derniers jours dans la course à la présidentielle américaine qui aura lieu dans un an. Il se présente comme un véritable trouble-fête dans le duel annoncé entre Joe Biden et Donald Trump. Alors qu’il pensait dans un premier temps se présenter sous la bannière des démocrates, l’homme de 69 ans à décider de se lancer seul dans la course à la Maison-Blanche. Un profil particulier puisqu’on le présente notamment comme un « antivax de gauche », défendant de nombreuses théories complotistes, adoré par la droite conservatrice et détesté par les démocrates. Sa famille semble peu enthousiasmée à l’idée de sa candidature car il ne partagerait ni « les mêmes valeurs, la même vision ou le même jugement » que JFK. L’homme politique a été l’auteur de véritables sorties de routes sur la Covid-19, avec notamment un fond d’antisémitisme. Robert Kennedy Junior se met en scène torse nu pour montrer son excellente forme physique malgré son âge. Cette semaine à Hambourg, les grandes figures politiques françaises et allemandes étaient réunies dans le cadre d’un sommet franco-allemand. Emmanuel Macron s’est notamment fait remarquer pour avoir dégusté un fischbrötchen, un sandwich typique composé notamment d’anguille et d’oignons blans, aux côtés d’Olaf Scholz, l’actuel chancelier fédéral d’Allemagne. Les médias allemands s’en sont donnés à cœur joie sur l’analyse de cette scène, et en est né « la diplomatie du fischbrötchen ». Et dans les émissions de cuisine allemandes, elle semble en avoir inspiré plus d’un. Le sandwich a même été renommé par certains « à la Macron ». Les deux chefs d’Etat semblent avoir en tout cas nouer de nouveaux liens.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
10m

Quotidien