19h30 Médias : la mobilisation historique du 1er mai va-t-elle relancer le mouvement contre la réforme des retraites ?

19h30 Médias : la mobilisation historique du 1er mai va-t-elle relancer le mouvement contre la réforme des retraites ?

Cette fête du Travail et des travailleurs devait relancer le mouvement de contestation contre la réforme des retraites. Comme l’avaient annoncé les syndicats, la mobilisation a été historique : 2,3 millions de manifestants selon la CGT et 782 000 selon le ministère de l’Intérieur ont défilé partout en France. 12 000 policiers ont été mobilisés dont 5000 à Paris et un nouvel accessoire a fait son entrée : le drone. Son usage a provoqué la polémique mais il a été validé par la justice dans plusieurs villes. Des tensions ont rapidement éclaté entre manifestants et forces de l’ordre et un policier a été gravement blessé à Paris. Malgré les violences, ce 1er mai est considéré comme un succès par les syndicats et l’opposition dont Jean-Luc Mélenchon. Cette mobilisation historique va-t-elle perturber les plans du gouvernement ? Pour les syndicats, cette journée n’est pas un point final : le Conseil constitutionnel doit rendre sa décision sur la deuxième demande de référendum d’initiative partagée ce mercredi 3 mai. Le 8 juin, le groupe LIOT doit proposer une loi qui demande l’abrogation de la réforme. Les syndicats ont défilé main dans la main, fait très rare pour un 1er mai. Mais l'union syndicale va-t-elle durer ? Les divergences entre la CGT et la CFDT commencent à se voir : Laurent Berger va s’entretenir avec Elisabeth Borne alors que Sophie Binet, leader de la CGT, risque de refuser cette main tendue. D’autre part, Sophie Binet ne condamne pas la perturbation des manifestations sportives et culturelles contrairement à Laurent Berger. Ce 1er mai a été marqué par le grand retour politique et médiatique de Marine Le Pen qui s’était fait discrète ces derniers mois sur la réforme des retraites. La présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée était au Havre pour une “fête de la nation”, qui renouvelle la traditionnelle fête frontiste consacrée à Jeanne d’Arc. L’ambiance était assez timide pour le discours de Marine Le Pen qui a pris pour cible Emmanuel Macron et le wokisme, le nouveau grand combat du Rassemblement national. Avant cela, Marine Le Pen a accordé une interview au Parisien qui a fait bien plus de bruit : elle a critiqué de manière virulente Elisabeth Borne et se positionne comme la première force d’opposition à Emmanuel Macron. La présence d’Emmanuel Macron au Stade de France à l’occasion de la finale de la Coupe de France de football a fait la Une des chaînes d’information. Dans le contexte de protestation contre la réforme des retraites, les médias parlaient de “stade tous les dangers” pour le président. Pour autant, les sifflets se sont peu fait entendre et c’est surtout le score de 5 à 1 pour l’équipe de Toulouse qui a fait du bruit.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
12m
1 mai 2023 à 19:23
Dispo + 30j

Quotidien

Playlist - 100/100
Le 19h30 Médias de Julien Bellver