19h30 Médias : la veuve d’Alexeï Navalny s’exprime avec émotion au Parlement européen

19h30 Médias : la veuve d’Alexeï Navalny s’exprime avec émotion au Parlement européen

C’est une image particulièrement forte. Les députés européens ont reçu chaleureusement ce mercredi matin à Strasbourg Ioulia Navalnaïa, veuve de l’opposant russe Alexeï Navalny, mort en prison une dizaine de jours auparavant. Et ce alors que des images de l’ennemi numéro 1 de Vladimir Poutine étaient diffusées sur les écrans. Ioulia Navalnaya a ensuite pris la parole et n’a pas pris de pincettes au moment d’évoquer le président russe. Elle l’accuse notamment d’avoir torturé la dépouille de son mari pour effacer des preuves. Ce mercredi, les députés européens devraient voter un texte afin de soutenir les prisonniers politiques et représentants opprimés de la société civile en Russie. Lundi soir, Emmanuel Macron tenait une conférence à l’Elysée en soutien à l’Ukraine avec une vingtaine de chefs d’Etats étrangers. Un évènement durant lequel le président a lâché une véritable bombe en déclarant ne pas exclure l’envoi de troupes en Ukraine. Un vrai changement de ton alors qu’il avait longtemps plaidé pour une posture moins agressive. Des propos qui n’ont sans surprise pas manqué de faire les gros titres des Unes nationales et les télévisions sont en boucle sur le sujet, et ce pendant que l’exécutif tentait de pondérer les propos présidentiels. L’OTAN a fait de même alors que de nombreux pays européens ont d’ores et déjà affirmé que leurs troupes militaires ne se rendront pas en Ukraine. L’Allemagne, elle, est farouchement opposée à la vision d’Emmanuel Macron et le chancelier Olaf Scholz, particulièrement agacé, a bousculé son programme afin de démentir fermement les propos de son homologue. La présidence ukrainienne, elle, a forcément salué les déclarations du chef d’Etat français. Après Emmanuel Macron, Gabriel Attal ou encore Jordan Bardella, c’est Marine Le Pen qui s’est rendue au Salon de l’Agriculture ce mercredi. Malgré une affluence relativement faible à cette heure, les médias se sont agglutinés autour de la figure du Rassemblement National. Ses équipes avaient semble-t-il privilégié l’institutionnel et les questions des journalistes aux paysans. En termes de popularité et de selfies, Marine Le Pen se classe tout en haut et notamment auprès des jeunes. Elle s’est longuement arrêtée devant le stand de la Coordination Rurale, réputée particulièrement proche du RN. Niveau dégustation, c’était par contre service minimum.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
10m

Quotidien