19h30 Médias : les médias du monde entier choqués par l'horreur dans les kibboutz

19h30 Médias : les médias du monde entier choqués par l'horreur dans les kibboutz

Depuis samedi, les chaînes d’information du monde entier se concentrent évidemment sur les affrontements entre l’armée israélienne et le Hamas, suite aux terribles attaques qui ont frappé l’Etat hébreu. L’armée israélienne a affirmé avoir bombardé plus de 450 cibles en 24 heures dans la bande de Gaza, alors que les sirènes continuent de rythmer les journées et les nuits côté israélien où le bilan est déjà extrêmement lourd avec plus de 1200 morts et près de 3000 blessés. Côté palestinien, on comptabilise au moins 900 morts et plus de 4500 blessés. Les médias internationaux ont mis en lumière les terribles massacres du Kibboutz de Bééri, et de Kfar Aza où plus de 100 personnes ont été assassinées, avec des images de vidéosurveillance absolument glaçantes à travers lesquelles ont aperçoit l’arrivée des combattants du Hamas. Les médias, eux, sont tenus à l’écart du lieu alors que certains corps sont à peine évacués. Mais l’armée israélienne a elle autorisé une cinquantaine de journalistes internationaux à pénétrer sur les lieux. Le décor est funeste, entre maisons brûlées, et victimes parfois décapitées. Mais alors, faut-il diffuser les images insoutenables de propagande ? La question fait débat. La France Insoumise se retrouve dans l’œil du cyclone après les propos quelque peu ambigus de ses têtes d’affiche Mathilde Panot et Manuel Bompard suite aux attaques terroristes en Israël. Les deux figures fortes du parti de gauche ont évoqué des « crimes de guerre », alors que la France et l’Union européenne ont placé le Hamas sur la liste des organisations terroristes. Une position délicate qui pourrait faire exploser la NUPES. Mais dans ce marasme, François Ruffin a tenté d’éteindre l’incendie dans les colonnes du Monde en déclarant : « notre parole n’est pas à l’a hauteur ». Mais le mal semble être malgré tout fait alors que leurs alliés se désolidarisent l’un après l’autre. Pendant ce temps, le Rassemblement National gagne des points, puisque plus de la moitié des Français estiment que la France Insoumise est dangereuse pour la démocratie, devant le parti d’extrême droite. De bonne augure pour Marine Le Pen à l’horizon 2027 ?
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
13m

Quotidien