19h30 Médias ​- Amélie Oudéa-Castera : le rapport accablant du collège Stanislas de Paris

19h30 Médias ​- Amélie Oudéa-Castera : le rapport accablant du collège Stanislas de Paris

Amélie Oudéa-Castéra n’est pas prête de sortir de la tourmente. La nouvelle ministre, sous le feu des critiques après avoir déscolarisé ses enfants de l’école publique Littré, a entraîné dans sa chute le collège catholique privée Stanislas du 6ème arrondissement de Paris après de nouveaux propos controversée de la membre du gouvernement. L’établissement qui faisait déjà l’objet de critiques dans la presse depuis plusieurs années, jugé notamment comme « sexiste, homophobe et autoritaire ». Mediapart vient d’ailleurs de dévoiler un rapport de l’inspection générale sur l’établissement commandé à l’époque par Pap Ndiaye. La mairie de Paris n’a pas manqué de réagit immédiatement par la suspension d’une très grosse subvention publique de plus d’un million d’euros. Elle accuse le gouvernement d’avoir caché les conclusions de ce rapport. Amélie Oudéa-Castéra ne parle d’elle que d’un seul cas d’homophobie. La direction dément elle toute dérive homophobe et sexiste. Durant sa conférence de presse de mardi soir, Emmanuel Macron a relancé le débat sur la natalité et sur l’état de la démographie française actuelle. L’objectif du chef de l’Etat est clair, relancer la natalité en proposant notamment de créer un nouveau « congé de naissance » pour les parents. Sa seconde bataille autour de ce sujet, l’infertilité. Mais une formule a particulièrement choqué certaines féministes, celui de « réarmement démographique ». Beaucoup se montrent sceptiques sur les plateaux de télévision face à la mesure du président. Certains y ont vu un clin d’œil à la ligne du Rassemblement National ou d’Eric Zemmour. Les chaînes d’information ont consacré depuis mardi de nombreux débats sur le sujet, et notamment Cnews, férue de sondages. Le professeur de gynécologie obstétrique René Frydman a fait ce jeudi matin le tour des médias pour s’exprimer sur le sujet. Place au Com 2027 avec pour commencer les coulisses dans les colonnes du Monde du recrutement de Rachida Dati au poste de ministre de la Culture. La femme politique de 58 ans aurait semble-t-il dû atterrir au ministère de l’Intérieur, finalement toujours dans les mains de Gérald Darmanin. Rachida Dati justement pressée de retrouver Emmanuel Macron pour leur premier déplacement. Pendant ce temps-là, le nouveau Premier ministre Gabriel Attal a reçu un accueil quelque peu glacial à l’Assemblée nationale. Et pour conclure, Valérie Pécresse semble dans une forme olympique à Davos.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
11m

Quotidien

Playlist: Le 19h30 Médias de Julien Bellver