19h30 Médias – Législatives : panique en Macronie

19h30 Médias – Législatives : panique en Macronie

Depuis les résultats du premier tour, la Macronie est fébrile. Preuve en est le canardage sans précédent de la majorité contre sa principale rivale, la NUPES. Dans tous les médias, la Macronie promet le chaos dans les rues et la banqueroute de la France en cas de gros score de l’alliance de gauche au second tour. Autre angle d’attaque : un antisémitisme latent supposé de la NUPES. La majorité en veut pour preuve la proximité de l’ancien leader de la gauche anglaise, Jeremy Corbyn, avec les candidates NUPES Dominique Simmonet et Danièle Obono qu’il était venu soutenir, en France, début juin. Polémique après le lapsus de Jean-Luc Mélenchon au JT de France 2 lundi soir. Le patron de la France insoumise a lancé un appel aux « fachos pas trop fâchés ». D’ordinaire, Jean-Luc Mélenchon s’adresse aux « fâchés mais pas fachos » et ce n’est pas tout à fait la même chose. Un an et demi après l’assaut du Capitole, aux Etats-Unis, l’enquête parlementaire sur les événements du 6 janvier 2021 vient de démarrer. Une enquête qui se penche, surtout, sur les mensonges de Donald Trump avant, pendant et après l’assaut. Pour la première fois, des proches de Donald Trump affirment que l’ancien président a délibérément menti à ses supporters. Après 111 jours de guerre en Ukraine et autant passés sous de lourdes sanctions, le Kremlin répète à l’envie que l’économie russe se porte à merveille. Même les 850 restaurants McDonalds, fermés au début de la guerre et revendus à un oligarque russe, rouvrent peu à peu leurs portes. Le gouvernement a-t-il trafiqué les chiffres du premier tour des élections législatives ? Depuis dimanche, la NUPES n’en démord pas. Jean-Luc Mélenchon accuse le ministère de l’Intérieur d’avoir bidouillé les chiffres. En Macronie, on a trouvé deux équipes différentes pour réagir aux accusations : la team premier degré et la team sniper, menée par Bruno Le Maire. Avant le second tour des législatives, la Macronie a lancé son plan d’attaque « Tout sauf Mélenchon ». Un plan qui tient en deux actes : taper sur la NUPES partout, tout le temps et dramatiser l’enjeu pour faire entendre aux Français que sans majorité confortable, la France va droit dans le mur. Justement, cette majorité confortable, Emmanuel Macron ne l’obtiendra qu’avec le soutien de son ancien Premier ministre, Edouard Philippe. Même s’il aurait préféré s’en passer.
MA LISTE
Quotidien
12m
14 juin 2022 à 17:30
Quotidien
19h30 Médias : Jean-Luc Mélenchon est-il anti-flics ?
12m
Extrait - Mardi 07/06/22 - 19:30
19h30 Médias : où est passé le nouveau gouvernement ?
11m
Extrait - Mercredi 01/06/22 - 19:30
19h30 Médias – Législatives : branle-bas de combat en Macronie
12m
Extrait - Mercredi 08/06/22 - 19:30
20h15 Express : Bruno Le Maire à la rescousse d’Amélie de Montchalin
11m