19h30 Médias : l’hommage national à Robert Badinter

19h30 Médias : l’hommage national à Robert Badinter

Emmanuel Macron présidait ce mercredi matin une cérémonie hommage particulièrement poignante après le décès de Robert Badinter. C’est devant le ministère de la Justice, place Vendôme, que de nombreuses personnalités politiques, médiatiques et artistiques se sont retrouvées afin de saluer la mémoire de l’ancien homme politique. C’est sous les applaudissements nourris de la foule que son cercueil a fait son apparition aux alentours de midi, alors qu’était diffusée l’image d’archives la plus célèbre de l’ancien sénateur, celle du 17 septembre 1981 lorsqu’il a réussi à faire abolir la peine de mort. Emmanuel Macron n’a pas manqué de le rappeler. Parmi les personnalités présentes, celles de La France Insoumise, malgré les demandes de la famille de ne pas les avoir à leurs côtés. Les Insoumis se retrouvent bousculés dans les médias, tandis que le Rassemblement National tente de jouer les « bons élèves ». Cnews se retrouve une nouvelle fois au cœur de la polémique. Le Conseil d’Etat, saisi par Reporters Sans Frontières, demande à l’Arcom de réexaminer le respect par la chaîne de ses obligations en matière de pluralisme des courants de pensée. En cause, en plus du temps de parole des invités politiques, les courants de pensée de ses animateurs et ses chroniqueurs. Les personnalités de droite et d’extrême droite ne comprennent pas cette décision et certains se disent même indignés à l’image d’Eric Ciotti qui parle lui d’une « grave atteinte à la démocratie ». L’audiovisuel public, de manière générale, est pointé du doigt par Marion Maréchal et Jordan Bardella. Toutes les chaînes de la TNT sont rappelées à l’ordre car en échange d’une fréquence gratuite pour émettre, elles doivent respecter certaines règles bien précises. Mais cette demande risque d’être particulièrement difficile à mettre en œuvre. Le pluralisme politique et celui des courants de pensée est largement confondu. Sans surprise, Cnews tourne en boucle sur le sujet depuis hier. Une large opération de communication déclinée sur toutes les antennes du groupe. Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, s’est étrangement retrouvé sur le plateau de Pascal Praud ce mercredi matin et a fait face à un débat inaudible. Place au COM2027. Les ministres fraîchement nommés au gouvernement ont participé à leur première séance de questions à l’Assemblée nationale. Nicole Belloubet, Frédéric Valletoux ou encore Marie Guévenoux n’ont pas été ménagés par les députés pour leur première. Aurélien Pradié s’est lui pris une soufflante alors que le député Républicain Hubert Brigand a voulu détendre l’atmosphère avant de se faire reprendre par Rachida Dati. Pendant ce temps-là, la majorité n’a toujours pas de tête de liste pour les futures élections européennes.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
13m

Quotidien

Playlist: Le 19h30 Médias de Julien Bellver - 87/100