fond 19h30 Médias : pour critiquer le couvre-feu, Nicolas Dupont-Aignan cite George Orwell (enfin, c’est ce qu’il croit)
19h30 Médias : pour critiquer le couvre-feu, Nicolas Dupont-Aignan cite George Orwell (enfin, c’est ce qu’il croit)

19h30 Médias : pour critiquer le couvre-feu, Nicolas Dupont-Aignan cite George Orwell (enfin, c’est ce qu’il croit)

La grosse info de ce matin n’était pas les dernières annonces d’Emmanuel Macron, mais les perquisitions aux domiciles d’Olivier Véran, Jérôme Salomon, Edouard Philippe et Sibeth Ndiaye. Une actualité judiciaire complètement inattendue au lendemain de l’annonce de la mise en place d’un couvre-feu dans une partie de l’hexagone qui a un peu mis les chaînes d’infos sur les dents. Justement, ce couvre-feu ne fait pas l’unanimité. Dès l’officialisation de sa mise en place par Emmanuel Macron, nombreux sont ceux qui ont pointé une hypocrisie de la part du chef de l’Etat. Pourquoi fermer les bars, restaurants, lieux culturels et renvoyer tout le monde chez soi à 21h si c’est pour les laisser s’agglutiner dans les transports, les écoles et universités et les entreprises ? Et pour s’en agacer, certains n’ont pas hésité à brandir de fausses informations. Comme Jean-Luc Mélenchon qui s’est trompé dans les chiffres donnés sur son compte Twitter ou Nicolas Dupont-Aignan qui a cité George Orwell avec des mots qu’il n’a… jamais prononcé. Etats-Unis enfin, la polémique enfle : les réseaux sociaux prennent-ils parti dans la campagne présidentielle ? Donald Trump, lui, en est convaincu après qu’il ait été impossible de partager sur Twitter un article à charge contre son opposant, Joe Biden.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
12m
Publiée le 15 octobre 2020 à 19:30
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires