19h30 Médias – Présidentielle 2022 : petits meurtres entre (ex)amis

19h30 Médias – Présidentielle 2022 : petits meurtres entre (ex)amis

Ralliements, trahisons, gros meeting : ambiance petits meurtres entre amis à l’extrême droite ce week-end. Pour son meeting à Cannes samedi, Éric Zemmour avait laissé le premier rang libre à toutes ses nouvelles recrues : Guillaume Peltier, fraîchement démissionnaire des Républicains, mais aussi les ex-RN Jérôme Rivière et, sa plus belle prise, Gilbert Collard. L’eurodéputé RN, proche de Marine Le Pen, a quitté le navire pour rejoindre le polémiste d’extrême-droite ce week-end. Une semaine après les accusations de harcèlement sexuel, Jean-Jacques Bourdin se retire des antennes de BFMTV et RMC le temps de l’enquête. Comme annoncé par Jean Castex, le 2 février prochain signera la fin des restrictions sanitaires. Fini le télétravail obligatoire, les jauges et le masque en extérieur. Ce plan de levée des restrictions est-il motivé par la seule situation sanitaire, ou est-ce un coup politique à moins de trois mois du premier tour de l’élection présidentielle ? On aurait presque pu penser à une interview Konbini : un format décalé, des questions légères, une ambiance un peu « fun ». Pourtant, il ne s’agissait ni du média en ligne, ni d’un acteur prisé de la jeunesse, mais de France Inter et de Marine Le Pen. La première radio de France qui interroge une candidate d’extrême droite sur un ton décalé, l’idée passe plutôt mal sur les réseaux sociaux. En général, Magali Berdah est manager d’influenceurs. Elle s’occupe par exemple de Nabilla ou de Maeva Ghennam – qui a beaucoup fait parler d’elle pour sa chirurgie intime. Mais cette année, Magali Berdah a décidé de devenir intervieweuse de personnalités politiques. Pour s’engager dans la campagne présidentielle. Pour son premier entretien, elle a choisi d’interroger Éric Zemmour, qui lui a déroulé le tapis rouge. Si vous pensiez avoir passé un mauvais week-end, attendez de voir celui d’Anne Hidalgo. La candidate du Parti socialiste était à Aubervilliers samedi pour un meeting à salle à moitié vide, avant d’entendre François Hollande s’immiscer dans la campagne. Pas la campagne d’Anne Hidalgo, la campagne présidentielle tout court.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
11m

Quotidien