Aller directement au contenu
19h30 Médias – Procès des sondages de l’Élysée : Nicolas Sarkozy mutique au tribunal

19h30 Médias – Procès des sondages de l’Élysée : Nicolas Sarkozy mutique au tribunal

Convoqué de force par la justice, Nicolas Sarkozy s’est rendu au tribunal ce mardi pour témoigner dans le procès des sondages de l’Élysée. C’est la première fois que la justice ordonne la présence d’un ancien président à un tel procès. Toute la journée, les chaînes d’infos ont suivi minute par minute l’attente, l’arrivée, le témoignage et le départ de Nicolas Sarkozy. À l’ouverture de la COP26 ce lundi, Emmanuel Macron a classé le monde en deux catégories : les bons et les mauvais élèves en matière de climat. La France est-elle vraiment bien placée pour faire la leçon au reste du monde ? En coulisses de la COP26, les tensions entre la France et l’Australie prennent le dessus. Pour cause, Emmanuel Macron et le Premier ministre australien passent leur journée à régler leurs comptes par médias interposés dans l’affaire des sous-marins. Dernier rebondissement en date : la publication, par le responsable australien, d’un SMS privé envoyé par le président français deux jours avant l’annonce de la rupture de contrat. Côté politique française, il reste un mois et deux jours aux Républicains avant leur grand Congrès. Alors qu’ils étaient six sur la liste de départ, ils ne seront finalement plus que cinq à partir à la conquête des militants : Denis Payre, sixième prétendant, n’a pas pu recueillir les 250 parrainages requis. Avant la guerre du Congrès, c’est donc la guerre des parrainages qui divise déjà la famille prétendument « unie » des Républicains. Pour sa campagne, Anne Hidalgo ne pourra vraiment compter que sur elle-même. Ses anciens copains socialistes ont le soutien frileux : sur RMC ce matin, Ségolène Royal était à deux doigts de lâcher la maire de Paris. Pas mieux du côté de Gaspard Gantzer, l’ex-patron de la com’ de François Hollande à l’Élysée. Et pour ne rien arranger, Anne Hidalgo est devenue la cible privilégiée de CNEWS. Emmanuel Macron n’est quant à lui toujours pas candidat à sa réélection, mais ses ministres oui. Ce week-end, la ministre du Travail Elisabeth Borne était de corvée de tracts en Île-de-France. Avec plus ou moins de succès.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
13m
2 nov. 2021 à 19:30
Quotidien

Découvrez aussi