19h30 Médias : que veut dire Emmanuel Macron par “décivilisation” ?

19h30 Médias : que veut dire Emmanuel Macron par “décivilisation” ?

En conseil des ministres, Emmanuel Macron a utilisé le terme de “décivilisation” en parlant des violences sociétales. Ce mot vague, difficile à définir, regroupe tous les faits divers de ces dernières semaines. Quant à la NUPES, elle dénonce une affiliation à l’extrême-droite. Tout le monde n’est pas convaincu par l’outrance du concept mais il s’agit d’une nouvelle formule présidentielle qui sert l’opération de diversion du gouvernement lancée depuis l’adoption de la réforme des retraites. Ce jeudi 25 mai, Emmanuel Macron rendait un hommage national aux trois policiers morts à Roubaix, percutés par une voiture à contresens. Le président a remis la légion d’honneur à titre posthume aux trois policiers. Depuis 2017, Emmanuel Macron met un point d’honneur à rendre hommage aux policiers et aux militaires. Ici, il voulait aussi montrer la prise de conscience du gouvernement sur les violences routières dénonçant des “comportement irresponsables qui tuent”. Depuis, ils sont nombreux à réclamer la création d’un “homicide routier”. Le visage de ce combat est Yannick Alléno dont le fils Antoine a été percuté mortellement par un véhicule il y a un an. Ce dernier est soutenu par le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui a réitéré sa volonté d’avancer sur ce sujet ce mercredi 24 mai au Sénat. Pour l’heure, ce délit est qualifié d’homicide involontaire. Depuis l’annonce de la mort de Tina Turner, une vague d’hommages se succède dans le monde entier. Reine du rock et de la soul, les superlatifs s’enchaînent pour qualifier la diva. On peut retrouver “Simply the best” à la Une de toute la presse internationale et de nombreuses stars lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux : Mick Jagger, Mariah Carey, Elton John, Christina Aguilera et aussi Joe Biden. Vladimir Poutine a pour habitude de réécrire l’Histoire pour mieux justifier l’invasion russe en Ukraine. Il s’est à nouveau livré à une opération de communication étonnante reprise à la télévision russe. Une carte datant du XVIIème siècle est offerte au président russe devant les caméras pour étayer la thèse du Kremlin selon laquelle l’Ukraine n’existait pas à cette époque. Cependant, si l’on regarde de plus près, on retrouve bien l’Ukraine et même Kiev sur cette carte. Piotr Koutcherenko, vice-ministre russe des sciences et de l’enseignement supérieur, est mystérieusement décédé à 46 ans lors de son retour en avion de Cuba. Ce décès intrigue car le ministre était très critique à l’égard de la Russie et a même qualifié l’invasion de l’Ukraine “d’invasion fasciste”. Depuis quelques mois, des dizaines d’oligarques russes sont décédés de manière suspecte.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
11m

Quotidien