Aller directement au contenu
19h30 Médias : Ségolène Royal, itinéraire d’un naufrage politique

19h30 Médias : Ségolène Royal, itinéraire d’un naufrage politique

Privée de toute responsabilité, Ségolène Royal a passé ces derniers mois à commenter la vie politique française. À force, l’ancienne ministre a fini par dérailler : sur BFMTV, qui l’emploie, Ségolène Royal a remis en cause certains crimes de guerre commis en Ukraine depuis le début de l’offensive russe et pourtant largement documentés. La séquence, reprise partout dans la presse et sur les réseaux sociaux, a provoqué l’indignation. Le procès de l’attentat de Nice s’est ouvert ce lundi. Julien Bellver retrace le récit médiatique de l’attaque qui a marqué notre histoire récente, moins d’un an après les attentats meurtriers du 13 novembre 2015. Pour sa rentrée politique, Jean-Luc Mélenchon avait choisi la grande braderie de Lille, mais ce n’est pas son discours très offensif contre Emmanuel Macron que l’on retiendra. L’Insoumis a été épinglé pour avoir utilisé un gros SUV de la marque Jeep. Pas exactement un modèle de sobriété énergétique. Le service communication de l’Élysée s’est trouvé un nouveau patron : Frédéric Michel, 50 ans, expert en relations publiques et lobbyiste des médias. Ancien conseiller de Tony Blair, ancien lobbyiste chez News Corps, le groupe média de Rupert Murdoch, actuel propriétaire de Fox News, il était décrit en 2012 comme « un calculateur qui utile son charme » par Le Guardian. Où est passé l’ancien Premier ministre ? Edouard Philippe a purement disparu des écrans radars. L’ancien locataire de Matignon refuse même toutes les propositions d’Emmanuel Macron, d’un simple dîner à l’Élysée au Conseil national de la Refondation. Selon son ami Gilles Boyer, Edouard Philippe suit son propre agenda, direction 2027.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
11m
5 sept. 2022 à 19:27
Quotidien

Découvrez aussi