19h30 Médias : service minimum et discours expédié, un 9 mai morose pour Vladimir Poutine et la Russie

19h30 Médias : service minimum et discours expédié, un 9 mai morose pour Vladimir Poutine et la Russie

Le 9 mai, la Russie célèbre la fin de la Seconde guerre mondiale avec son traditionnel défilé militaire, symbole de la puissance de l’armée russe. Enfin, normalement. Comme tous les ans, les télévisions du monde entier ont scruté ce défilé militaire, d’autant plus révélateur de la santé militaire russe que le pays s’embourbe dans sa guerre en Ukraine depuis près d’un an et demi. C’est finalement une parade bien moins impressionnante que prévue qu’on pu suivre les journalistes et les téléspectateurs, avant un discours de Vladimir Poutine expédié en 10 minutes, montre en main. 12 étoiles jaunes sur un fond bleu, pour 1000 polémiques. Le drapeau européen s’invite à l’Assemblée nationale pour un débat qui s’annonce pour le moins tendu. Un député Renaissance veut le rendre obligatoire sur les frontons des mairies et cette seule proposition, plus symbolique qu’autre chose, a suffit à fracturer la gauche et à provoquer la colère de l’extrême droite. La préfecture de police de Paris est-elle plus tolérante avec l’ultra droite qu’avec les concerts de casseroles ? Depuis la manifestation autorisée de groupuscules de l’ultra droite à Paris ce week-end, le gouvernement se retrouve embourbé dans une vive polémique. Interrogée sur tous les plateaux, la majorité peine à se justifier. Invité partout, interviewé partout ailleurs, le ministre des comptes publics Gabriel Attal est la nouvelle star du gouvernement. La cause ? Son plan contre la fraude fiscale qu’il revendique fièrement, et à la première personne.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien