19h30 Médias : un accord conclu pour la libération des otages à Gaza

19h30 Médias : un accord conclu pour la libération des otages à Gaza

Depuis quelques jours, la libération des otages retenus depuis l’attaque terroriste du Hamas en Israël le 7 octobre dernier, est au cœur de rudes négociations. 50 d’entre eux pourraient être libérés dans les prochaines heures à la suite d’un accord conclu la nuit dernière. Aux alentours de trois heures du matin, le cabinet de Benyamin Netanyahou a donné son feu vert après des discussions de plus de six heures pour échanger trois prisonniers palestiniens détenus en Israël en échange d’un otage israélien. Cet accord possible grâce notamment au rôle clé joué par le Qatar a été salué par toute la communauté internationale ce mercredi, par la France, et par Joe Biden côté américain. Les Etats-Unis, justement, ont annoncé que trois ressortissants américains devraient faire partie de ce premier groupe d’otages libérés. Mais cette trêve de quatre jours pourrait profiter au Hamas, alors qu’il resterait 200 autres otages à libérer. Après le drame de la mort de Thomas dans un bal dans la Drôme, de nombreux hommages ont été rendus à l’adolescent lors d’une marche dans les rues de Romans-sur-Isère ce mercredi, et avant cela dans l’enceinte du Sénat. Une marche qui se voulait apolitique, contrairement aux débats qui animent certaines chaînes d’information depuis le drame le week-end dernier. Dans les rangs politiques, Marion Maréchal est la première à avoir parlé de racisme anti-blanc et compte bien camper sur ses positions. Cette instrumentalisation n’a pas du tout plu à Eric Dupond-Moretti qui l’a fait savoir ce mardi à l’Assemblée nationale. Le débat s’est centré autour du mot « rixe », que certains jugent particulièrement faible. La France est donc divisée sur ce sujet, mais aussi sur l’agression de Mourad, un jardinier du Val-de-Marne, rapidement instrumentalisée par La France Insoumise. La maire de Paris, Anne Hidalgo est ce soir sur le plateau de Quotidien pour une interview particulièrement attendue. Sa première prise de parole après le retentissant scandale dit du « Tahitigate ». Le parquet national financier a été saisi suite à ce voyage mi-public, mi-privé, alors que ses adversaires politiques ne prennent pas de pincettes. La maire de Paris sait également qu’elle sera chaque jour un peu plus scrutée au sujet de l’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 qui approchent. L’évènement planétaire qui pourrait lui faire gagner de précieux points dans la course aux prochaines élections municipales. Dans ce nouveau Com 2027, coup de projecteur sur l’Assemblée nationale. On y a vu Eric Dupond-Moretti, dans l’attente de son procès, et qui semble en petite forme.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien