19h30 Médias : une opération militaire d’ampleur se préparerait contre le Hamas

19h30 Médias : une opération militaire d’ampleur se préparerait contre le Hamas

La situation dans la bande de Gaza est plus que jamais électrique ce jeudi alors que les médias s’attendent à une opération militaire d’envergure dans les prochaines heures de l’armée israélienne contre le Hamas. Benyamin Netanyahou a annoncé vouloir détruire littéralement le groupe terroriste. Les ruines dans les rues de Gaza jonchent déjà le sol du territoire situé au sud de l’Etat hébreu. Israël a installé un véritable blocus aux portes de Gaza qui rend les conditions de vie et des civils extrêmement délicates. Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken est lui arrivé dans la matinée à Tel-Aviv dans le cadre d’une visite de solidarité, et à demander au Premier ministre israélien de prendre toutes ses précautions afin de protéger les civils palestiniens. Benyamin Netanyahou joue littéralement sa survie politique actuellement, alors qu’il est particulièrement critiqué dans son pays, notamment pour son manque de précaution avant les attaques du Hamas. Il ne s’exprime d’ailleurs que via des allocutions pré-enregistrées, et préfère envoyer au front sur les plateaux de télévision son directeur de cabinet. Les chiffres concernant le nombre d’otages détenus par les terroristes sont encore flous. La France aurait elle entamé des discussions avec des intermédiaires en vue de la libération d’otages détenus par le Hamas. La position ambigüe de La France Insoumise face aux attaques terroristes qui ont frappé Israël fragilise grandement le parti d’extrême gauche ces derniers jours. Ce midi, Emmanuel Macron recevait à l’Elysée, lors d’un déjeuner, les différents chefs de partis politiques français. L’occasion pour les journalistes présents à l’entrée de les sonder sur ce sujet brûlant. Pendant ce temps-là, Jean-Luc Mélenchon n’a pas éteint l’incendie hier à Bordeaux, expliquant que les mots choisis par La France Insoumise sont plus « durs » et « graves » que celui de « terrorisme ». La figure majeure du groupe politique appelle toujours à un cessez-le-feu ainsi qu’à des négociations. Un terme rapidement contredit pas Eric Dupond-Moretti. Selon un sondage CSA pour Cnews, 82% des Français désapprouvent la position de Jean-Luc Mélenchon sur l’attaque terroriste du Hamas. Et parmi les Insoumis, certains prennent déjà leurs distances.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
11m

Quotidien