fond 19h30 Médias : vaccination ouverte à tous dès le 12 mai, à quelles conditions ?
19h30 Médias : vaccination ouverte à tous dès le 12 mai, à quelles conditions ?

19h30 Médias : vaccination ouverte à tous dès le 12 mai, à quelles conditions ?

Emmanuel Macron a inauguré le vaccinodrome de la Porte de Versailles à Paris ce jeudi matin et il en a profité pour faire une annonce de taille : dès le 12 mai, tous les adultes, sans condition d’âge ou de comorbidité, pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner la veille pour le lendemain, si des créneaux et des doses sont disponibles, afin d’éviter les gâchis. Avec ce nouveau coup d’accélérateur, Emmanuel Macron espère tenir sa promesse d’avoir 30 millions de Français vaccinés d’ici l’été. Avant ça, Jean Castex doit lui aussi tenir sa promesse : celle d’avoir 20 millions de personnes vaccinées à la mi-mai. Pour l’instant, il manque encore 3 millions de personnes. Et le vrai problème en France, c’est AstraZeneca. Le vaccin est toujours boudé par les Français alors que 2 millions de doses viennent d’être livrées. Toujours sur le front des vaccins, une grosse annonce a pris tout le monde de court cette nuit aux États-Unis : Joe Biden a décidé la levée des brevets sur le vaccin. Jusqu’à présent, la France s’opposait à une telle mesure, mais impossible de résister à la puissance de Joe Biden. Les Etats-Unis continuent pourtant de bloquer l’exportation des vaccins et celle des matières premières pour les fabriquer. Aux États-Unis toujours, le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a décidé que les restrictions sanitaires n’ont que trop duré. Depuis des mois, il a fait de la Floride un laboratoire du déconfinement et a repris le flambeau de Donald Trump sur la question du Covid. Et il pourrait bien devenir un acteur clé de la présidentielle de 2024. En France, on parle beaucoup de la baisse du taux d’incidence, mais les chiffres sont aussi encourageants à l’hôpital. Depuis début avril, on constate une baisse de 30% des entrées en réanimation. Sur le plan politique enfin, la télé-réalité du moment se joue chez les Républicains. Mercredi le maire de Toulon Hubert Falco annonçait quitter le parti. Ce jeudi, c’est au tour de Christian Estrosi de quitter les Républicains. Derrière cette crise, un homme que Paris Match appelle « le négociateur en chef » d’Emmanuel Macron, Thierry Solère. La Une du jour, c’est celle de Libération sur la captivité d’Olivier Dubois. Journaliste et correspondant à Bamako pour plusieurs médias, sa disparition a fait le tour de tous les JT mercredi. Olivier Dubois a lui-même annoncé son enlèvement dans une vidéo de propagande djihadiste dévoilée hier. Une enquête antiterroriste est ouverte.
MA LISTE
Quotidien
11m
Publiée le 06 mai 2021 à 19:30
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires