19h30 Médias : vote historique du Sénat pour inscrire l’IVG dans la Constitution

19h30 Médias : vote historique du Sénat pour inscrire l’IVG dans la Constitution

Ce mercredi 1er février, à 166 voix pour et 152 voix contre, le Sénat, à majorité de droite, a voté l’inscription dans la Constitution de la “liberté de la femme” à recourir à l’IVG. Cette formulation modifie la notion de droit : le “droit” à l’avortement devient donc une “liberté”. Le texte a été adopté en première lecture notamment grâce à seize députés Les Républicains qui ont finalement voté pour. Cette séance historique a été brièvement interrompue par une manifestation féministe durant le discours du sénateur RN Stéphane Ravier. Mais pour que ce texte devienne une réalité il doit encore repasser par l'Assemblée nationale. Après près d’un an de guerre et plus de 7000 civils ukrainiens tués selon l’ONU, la situation reste très tendue en Ukraine. Ces dernières semaines, la Russie multiplie les frappes sur le territoire ukrainien. Le 1er février, l'armée russe a détruit huit immeubles civils à Kramatorsk dans l’est du pays. Vladimir Poutine promet de riposter après la livraison de chars occidentaux à Kiev. Tous les hauts responsables ukrainiens se succèdent sur les plateaux télévisés du monde entier pour alerter sur la situation. En réponse, l’Europe a annoncé de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de la Russie pour le 24 février prochain, date anniversaire de la guerre. A quelques jours du premier anniversaire de la guerre en Ukraine, les hauts responsables de l’Union européenne ont confirmé la tenue d’un premier sommet à Kiev le vendredi 3 février prochain. L’objectif est de renforcer la coopération entre l’UE et l’Ukraine. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne a annoncé de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de la Russie, effectives dès le 24 février prochain, date anniversaire de la guerre. Vladimir Poutine s’est rendu à Volgograd, anciennement Stalingrad, pour célébrer le 80ème anniversaire de la victoire soviétique de la ville durant la Seconde guerre mondiale. Pour l’occasion, un buste de Staline a été inauguré. La bataille de Stalingrad (1942-1943) a une forte dimension symbolique car elle a changé le cours du conflit en URSS. Difficile, en 2023, de ne pas voir dans ces célébrations la volonté de Vladimir Poutine d’utiliser la mémoire historique pour remotiver ses troupes. Depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites, le Rassemblement national affiche une position très ambigüe. En effet, le parti affirme soutenir le mouvement mais n’appelle pas ses électeurs à se mobiliser. Plusieurs raisons pourraient expliquer ce positionnement : le RN craindrait de soutenir un mouvement qui pourrait se radicaliser et il explique que la place des députés est à l’Assemblée et non dans la rue. La Première ministre Elisabeth Borne durcit le ton pour défendre le projet de réforme des retraites. La seconde journée de mobilisation, le 31 janvier dernier, a réuni 1,2 million de manifestants, un chiffre en hausse depuis la première marche du 19 janvier. Mais la Première ministre d’habitude discrète dans les médias a changé de ton durant la séance au Sénat du 1er février face au sénateur socialiste Patrick Kanner.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
11m

Quotidien