fond 2022, c’est déjà demain : comment Jean-Luc Mélenchon résiste-t-il à la pression à gauche ?
2022, c’est déjà demain : comment Jean-Luc Mélenchon résiste-t-il à la pression à gauche ?

2022, c’est déjà demain : comment Jean-Luc Mélenchon résiste-t-il à la pression à gauche ?

J-413 avant le premier tour de l’élection présidentielle et Valérie Pécresse teste déjà ses punchlines dans les médias – et y’a encore un peu de boulot. Rachida Dati et Bruno Retailleau racontent leur vie et la majorité s’est trouvée une cible cette semaine : Marine Le Pen. C’est bien simple, ils n’ont parlé que d’elle. Une offensive qui n’est pas vraiment nouvelle : depuis 1995, alors que Jean-Marie Le Pen était le 4ème homme de l’élection présidentielle, les partis dits traditionnels ont tout tenté pour alerter sur le danger de la progression de l’extrême-droite. Sans jamais vraiment la freiner. A gauche en attendant, Jean-Luc Mélenchon devrait avoir de la concurrence. Au Parti socialiste et chez les écologistes, on commence à s’agiter. Le patron de la France Insoumise peut-il résister à la pression de la gauche ? Pour l’heure, dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon est le candidat de gauche qui arrive en tête, devant Anne Hidalgo, devant Yannick Jadot. Pourtant, au PS et chez les écolos, personne ne veut se ranger derrière l’Insoumis, bien au contraire : l’idée serait de le dépasser. Cette semaine, l’histoire d’Amélie, une jeune maman frappée par son voisin alors qu’elle rentrait tout juste de l’hôpital avec son bébé, est venue rappeler que le dépôt de plainte est encore parfois compliqué en France. Pourtant, en 2017, le candidat Emmanuel Macron avait promis de simplifier ce processus
Quotidien avec Yann Barthès
12m
Publiée le 19 février 2021 à 19:30
Dispo + 30jQuotidien avec Yann Barthès

Playlist - 1/20
2022, c'est déjà demain !

Vidéos similaires