20h15 Express – À Bakhmout, Moscou revendique sa victoire sur un champ de ruines

20h15 Express – À Bakhmout, Moscou revendique sa victoire sur un champ de ruines

Après Dresde, Berlin ou Hiroshima, Bakhmout s’ajoute à la triste liste des villes entièrement ravagées par la guerre. De cette ville du Donbass, tout à l’est de l’Ukraine, où résidaient il y a encore peu 70 000 habitants, il ne reste désormais plus rien. Prise en tenaille entre les miliciens russes de Wagner et l’armée ukrainienne, théâtre des combats les plus féroces de la guerre, Bakhmout n’est plus aujourd’hui qu’un champ de ruines. Chaque année, 460 millions de tonnes de plastique sont produites à travers le monde. Sur ces 460 millions, 10 millions de tonnes finiront dans les océans. Pour lutter contre ce phénomène, de très nombreuses associations se démènent jour après jour pour nettoyer ce qui peut l’être, dans un travail qui semble sans fin. Valentine Watrin, Héloïse Grégoire et Gaëtan Chodzko ont suivi le travail de l’une de ces associations, « No Plastic In my Sea ». La Première ministre Elisabeth Borne organisait ce lundi, au ministère de la Transition écologique, son CNTE (Conseil national de la transition écologique) pour faire le point sur les avancées françaises en la matière. Pour l’occasion, neuf ministres étaient réunis pour échanger avec de nombreuses associations, plutôt critiques à l’égard de l’action gouvernementale.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
17m

Quotidien