20h15 Express : décryptage du marché des faux titres de séjour

20h15 Express : décryptage du marché des faux titres de séjour

La loi immigration rythme les sessions du Sénat ces derniers jours. Celui-ci aurait pu faciliter le quotidien des sans-papiers travaillant en France dans les métiers dits en tension, via le fameux article 3 qui prévoyait de régulariser ces sans-papiers. Mais cet article a tout simplement été supprimé par le Sénat ce mercredi soir. Un coup dur pour ces travailleurs clandestins qui participent activement à l’économie du pays. Les équipes de Quotidien sont donc allés à la rencontre de l’un d’entre eux, Abdoulaye, Sénégalais âgé de 49 ans. L’homme est régulièrement embauché sur des chantiers en tant qu’ouvrier, sans couverture sociale et dans une situation précaire. Il explique bénéficier de faux documents d’identité pour continuer à pouvoir vivre sur le territoire, des « cartes Barbès » qui se sont développées via un marché noir, et qui sont très facilement accessibles. Abda Sall s’est mis dans la peau d’un demandeur de ses faux papiers dans le quartier de Barbès, au nord de Paris. Le tarif : 350 euros pour une fausse carte de séjour.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
8m

Quotidien

Playlist: Le 20h15 Express