20h15 Express – Présidentielle américaine : l'électorat noir, la nouvelle cible de Donald Trump

20h15 Express – Présidentielle américaine : l'électorat noir, la nouvelle cible de Donald Trump

Demain nous connaîtrons le verdict du procès pour fraude de Donald Trump. Le jury délibère en ce moment à New York. Mais ces derniers jours, Donald Trump, imperturbable, a continué sa campagne électorale. Il a une nouvelle cible : les Noirs. Le vote afro-américain va être crucial pour la présidentielle. Normalement, les Noirs votent démocrate. Mais de nos jours plus rien ne se déroule normalement aux Etats-Unis. Donald Trump fait donc tout pour les attirer. Son dernier coup : tenir un meeting dans le South Bronx. Et pour le milliardaire, être présent dans ce quartier noir de New York, un bastion démocrate, c’est un symbole historique. Plus le gouvernement soutient Valérie Hayer et plus elle baisse dans les sondages. La tête de liste Renaissance avait démarré à 20% d’intentions de vote au début de l’année. Depuis que Gabriel Attal et Emmanuel Macron lui font de la pub ouvertement, elle est tombée à 15%. Aurait-il été préférable que la tête de liste fit campagne seule, sans le soutien encombrant du gouvernement ? Les journalistes de Quotidien, Paul Moisson, Stephen Chattour et Arthur Després se sont rendus au meeting de Valérie Hayer hier soir pour poser la question au Premier ministre. Chaque jour un peu plus elle se transforme en arène de happening pour députés en recherche d’attention. Hier, le LFI Sébastien Delogu a brandi un drapeau palestinien dans l’hémicycle alors que c’est interdit (et qu’il le sait). Juste après, dans la salle des 4 colonnes, deux députés se sont hurlés dessus devant les caméras : l’un crie porc. L’autre répond crapule antisémite. Bref, tous les usages volent en éclat. Alors le jour d’après était-il un peu plus calme ? Abda Sall, Fanny Duvot et Bardia Sabeti sont retournés dans l’arène où les députés défilent sur les lieux de l’altercation.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
10m

Quotidien