20h15 Express - Sobriété énergétique : Emmanuel Macron se rend à Poitiers... en jet

20h15 Express - Sobriété énergétique : Emmanuel Macron se rend à Poitiers... en jet

Emmanuel Macron était dans la Vienne ce jeudi 8 décembre pour participer à une réunion du Conseil national de la refondation consacrée à la santé. Le président s’est rendu près de Poitiers à bord du Falcon présidentiel. Un choix qui ne rime pas exactement avec sobriété énergétique. Contactée, l’Elysée a expliqué que prendre le train reviendrait trop cher en termes de sécurité et que le président ne prend sa voiture que pour les trajets inférieurs à 3h. Azzeddine Ahmed-Chaouch, Céline d’Agostini et Arthur Després étaient sur place. L’action en justice lancée par six associations écologistes contre le projet pétrolier de Total en Ouganda et en Tanzanie a abouti, mercredi 7 décembre, à une audience au tribunal judiciaire de Paris. Ces associations dénoncent le projet pharaonique du plus grand oléoduc du monde qui traversera ces deux pays. La production de pétrole estimée grâce à ces forages est colossale : 230 000 barils par jour. Ce projet s’intitule Eacop et coûte 10 milliards de dollars. La firme multinationale française est jugée pour avoir manqué à son devoir de vigilance. Total se justifie en invoquant l’intérêt des populations locales et les milliers d’emplois qu’ils vont créer. Paul Moisson, Héloïse Grégoire et Arthur Després étaient au tribunal judiciaire de Paris. Le verdict est attendu pour le 28 février prochain. Le journaliste Romain Sinnes a passé la journée dans le centre-ville de Kherson, dans le sud de l’Ukraine. Cette ville héroïque a été libérée par les Ukrainiens le 11 novembre dernier après 8 mois d’occupation. Mais la vie n’est jamais complètement revenue à Kherson. L’euphorie de ses habitants a laissé place à une exode qui ne s’arrête pas. L’armée russe s’est repliée à l’est du fleuve Dniepr et continue de bombarder la ville. Avant la guerre, les berges de ce fleuve était l’un des lieux les plus fréquentés de Kherson. Aujourd’hui, elle est devenue une ville fantôme. Durant les 8 mois d’occupation, certains habitants ont collaboré avec les soldats russes. Une chasse aux traîtres s’est ouverte et les soldats ukrainiens inspectent tous les passagers qui quittent la ville.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
8m
8 déc. 2022 à 20:18

Quotidien