A Berlin, on s'inquiète moins de ne plus pouvoir s'embrasser

A Berlin, on s'inquiète moins de ne plus pouvoir s'embrasser

Paul Gasnier est à Berlin où, contrairement en France, on semble moins s'inquiéter de ne plus pouvoir s'embrasser. Et ce n'est parce que c'est moins répandu que ça ne manque pas.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
3m06

Quotidien