Affaire Adrien Quatennens : les premières déclarations des Insoumis ont mal vieilli

Affaire Adrien Quatennens : les premières déclarations des Insoumis ont mal vieilli

Après les nouvelles révélations de l’épouse d’Adrien Quatennens, qui évoque “des années” de “violences physiques et morales”, les déclarations passées de certains députés LFI qui minimisaient les accusations de Cécile Quatennens sonnent mal aujourd’hui. Par exemple, Manuel Bompard avait déclaré sur CNEWS en septembre qu’”une gifle n’est jamais acceptable, mais elle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours”.

Quotidien
1m54

Quotidien