fond Amar Benmohamed, policier sanctionné pour avoir dénoncé le racisme… dans la police
Amar Benmohamed, policier sanctionné pour avoir dénoncé le racisme… dans la police

Amar Benmohamed, policier sanctionné pour avoir dénoncé le racisme… dans la police

Amar Benmohamed est brigadier-chef, officier de police judiciaire. Il y a quelques semaines, il est sorti de sa réserve pour dénoncer des actes de racisme et de maltraitances au sein même de la police. Il vient pourtant d’être sanctionné. Azzeddine Ahmed-Chaouch l’a rencontré. Le 27 juillet dernier, sur le site Street Press, Amar Benmohamed dénonce des centaines de cas de maltraitances et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. D’après le brigadier-chef, une vingtaine de fonctionnaires en poste la nuit ont fait régner un véritable climat de terreur pendant plus de deux ans. Amar Benmohamed raconte les insultes racistes, les vols, les privations d’eau, les violences physiques et psychologiques. A l’époque, son témoignage secoue l’institution policière et la justice prend ses révélations très au sérieux. Gérald Darmanin, interrogé à l’époque, reproche à Amar Benmohamed d’avoir tardé à dénoncer les faits. Cette semaine, les reproches ont fait place à des sanctions. Dans un document que Quotidien a pu consulter, on apprend que le brigadier-chef écope d’un avertissement pour avoir rédigé son rapport trop tard et sans avoir cité l’identité des personnes qui lui avaient rapporté les faits.
En savoir plus sur Yann Barthes
Quotidien
5m
Publiée le 14 janvier 2021 à 20:15
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires