Après le "génocide", la Russie trouve une nouvelle justification à son invasion de l’Ukraine

Après le "génocide", la Russie trouve une nouvelle justification à son invasion de l’Ukraine

Au 13ème jour de la guerre en Ukraine, les images qui nous parviennent des villes bombardées sont chaque jour plus cruelles. Dans la ville de Soumy, près de la capitale Kiev, les bombardements ont fait une vingtaine de blessés parmi les civils ce mardi. Lundi, la Russie devait comparaître devant la Cour internationale de l’ONU, à la demande de l’Ukraine. Sans surprise, dans la délégation russe, personne n’avait fait le déplacement. Ces derniers jours, le régime russe justifiait son invasion de l’Ukraine par la nécessité de lutter contre un prétendu génocide. Désormais, la Russie a un nouvel argument.

Quotidien
1m04

Quotidien